« On serait obligé de reconfiner » : Roselyne Bachelot met les pieds dans le plat

Les ministres sont souvent prudents lorsqu’il s’agit d’évoquer un possible reconfinement. Invitée sur BFMTV, Roselyne Bachelot, elle, n’a pas eu peur des mots.

A propos de

  1. Roselyne Bachelot

“On serait obligé de reconfiner”, ce sont les mots de Roselyne Bachelot, ce lundi 22 février, invitée sur BFMTV. À l’heure où l’exécutif semble faire en sorte d’utiliser le moins possible ce mot qui fâche, la ministre de la Culture met les pieds dans le plat. Elle a assuré que la situation actuelle, suite à la décision d’Emmanuel Macron de ne pas confiner, ne se prête pas à un tel scénario. Mais Roselyne Bachelot tenait visiblement néanmoins à évoquer ce dernier. “S’il y avait une flambée absolument incroyable de coronavirus et de l’épidémie, très probablement, on serait obligé de reconfiner, a-t-elle confié. Mais ce n’est pas du tout la donne actuelle, bien au contraire.”

Roselyne Bachelot est revenue sur l’état actuel de cette crise sanitaire. S’ils avaient observé un léger mouvement de décrue la semaine dernière qui était “intéressant”, il y a une légère remontée en ce début de semaine. “Nous n’y sommes pas hélas”, s’est désolée l’ancienne ministre du Travail lorsque Bruce Toussaint a évoqué cette décrue du nombre de contaminations et de pression sur le personnel hospitalier.

Covid-19: Roselyne Bachelot évoque "une petite remontée" ces derniers jours pic.twitter.com/fYkEwC9Err

Confinement partiel dans les Alpes-Maritimes

Rappelons que Roselyne Bachelot semblait plutôt positive la semaine dernière. Lundi 15 février, la ministre annonçait que dès les mois de mars, avril, des “expérimentations” de concerts allaient avoir lieu à Paris et Marseille, afin d’analyser la transmission du virus. Et semblait ainsi faire un pas vers le monde la culture. Aujourd’hui, cette dernière ne s’interdit pourtant pas d’évoquer le scénario d’un reconfinement. Alors que plusieurs mesures viennent d’être prises dans les Alpes-Maritimes, où l’on fait part d’une situation “très inquiétante”, avec notamment un confinement partiel le week-end, le scénario impossible le paraît de moins en moins.

Crédits photos : Capture d’écran BFMTV

Autour de

Source: Lire L’Article Complet