Nicolas Sarkozy : cette personnalité controversée à qui il voue un culte indéfini

Grand amateur de vélo devant l’éternel, Nicolas Sarkozy a vibré devant les exploits de Tadej Pogacar pendant le dernier Tour de France. Mais c’est une ancienne vedette du peloton qui suscite toute son admiration, comme il l’a expliqué sur Europe 1.

Nicolas Sarkozy

Lance Armstrong

Après le temps des lauriers vient celui des suspicions. Et le vainqueur du Tour de France 2021, Tadej Pogacar, est logiquement dans l’œil du cyclone tant le Slovène avait la socquette légère en comparaison aux autres coureurs, qui ont terminé la course éreintés. Lauréat de quatre étapes, propriétaire des maillots jaune, à pois (valorisant le meilleur grimpeur), et blanc (celui de meilleur jeune), la grande star du cyclisme a tout raflé dans cette édition qui n’aura guère souri aux Français, excepté le toujours régulier Julian Alaphilippe. Mais cette collectionnite aiguë a amené les observateurs du circuit à se pencher sur son cas, eux qui craignent un retour aux terribles années Armstrong. Une ère, où le dopage faisait loi, mais qui n’a pas altéré la passion de Nicolas Sarkozy pour la petite reine.

Epaté par Lance Armstrong “revenu de l’enfer”

Au micro d’Europe 1, l’ancien président de la République a expliqué pourquoi il continuait de suivre la Grande Boucle malgré tout ce déferlement de haine. “Le dopage est une réalité de ce sport, mais je trouve que parfois, on demande aux cyclistes plus de transparence que dans aucun autre sport, estime celui qui n’hésite pas enfourcher sa monture pour des dizaines de kilomètres dans l’arrière-pays varois. Et d’ajouter sur ce qui fait la beauté de cette discipline : “Les gens voient bien la vérité de la souffrance”.

Parmi tous ces forçats du bitume, un retient particulièrement son admiration : le très controversé Lance Armstrong. “Quand il est revenu de l’enfer, c’est à dire de son cancer, ça m’a absolument épaté”, a confié l’ancien locataire de l’Elysée au sujet de celui qui a avoué s’être dopé après avoir remporté sept fois le Tour. La suspicion, Nicolas Sarkozy en connaît un rayon…

Source: Lire L’Article Complet