Nicolas Hulot, “écœuré”, décide de se retirer de la politique définitivement

Sur BFM TV, mercredi 24 novembre 2021, Nicolas Hulot a fait part de sa décision de quitter la vie publique. En cause : un reportage d’Envoyé Spéciale qui sera diffusé jeudi 25 novembre 2021 et où plusieurs femmes l’accusent d’agressions sexuelles.

  • Nicolas Hulot
  • Élise Lucet

Elise Lucet va, de nouveau, frapper fort. Jeudi 25 novembre 2021, Envoyé Spécial, son magasine d’investigation, va diffuser les témoignages de 5 femmes qui accusent Nicolas Hulot de viol et d’agressions sexuelles. Pour le moment, aucune image n’a fuité sur les réseaux sociaux et pourtant, l’émission a déjà eu des conséquences. Mercredi 24 novembre 2021, Nicolas Hulot était l’invité de Bruce Toussaint sur BFM TV afin de parler de ce reportage et des différentes accusations. « Je subis le poison de la rumeur« , a commencé l’ancien ministre d’Emmanuel Macron. Et d’ajouter : « Ces accusations sont purement mensongères, je le dis une bonne fois pour toutes« , a-t-il martelé en plateau. « Ces accusations dont j’ignore tout« . Avant d’expliquer : « Ces femmes m’accusent d’agressions sexuelles et même de viol, la plus grave de ces accusations, remontent à 1989, c’est-à-dire à 32 ans.« 

Des menaces envers Delphine Ernotte ?

Nicolas Hulot a pris le temps d’affirmer qu’il ne s’explique pas ces accusations, « ni de près, ni de loin« . L’ancien ministre et animateur télé a pris le temps d’expliquer qu’il avait reçu quelques informations de la part des équipes de l’émission d’investigation de France 2, avant de décliner leur invitation. Nicolas Hulot a affirmé : « La justice et la vérité ne peuvent pas jaillir d’un plateau de télévision« . Avant d’annoncer : « Je quitte définitivement la vie publique, parce que je suis écœuré ». Des mots prononcés avant de dire que ce départ n’est pas un acte d’aveux.

Nicolas Hulot a aussi tenu à mettre en garde Delphine Ernotte, PDG de France Télévisions : « Pesez bien les conséquences irréversibles, sur un homme, sur une famille, sur une réputation, avant même qu’on ait pu établir les faits. Au nom de quoi ? » Avant d’ajouter : « Aucunes des femmes, soit dans ma vie privée, soit dans ma vie d’engagement, soit dans ma vie d’Ushuaia : aucunes n’a été approchées« . « Être innocent ne permet plus de dormir tranquille« , a aussi affirmé Nicolas Hulot. Pour rappel, l’ancien ministre bénéficie de la présomption d’innocence.

🗨 « Pesez bien les conséquences irréversibles »

Nicolas Hulot (@N_Hulot) alerte la PDG de France Télévisions à la veille d’un numéro « d’Envoyé Spécial » dans lequel plusieurs femmes l’accusent d’agressions sexuelles et de viol pic.twitter.com/llTxuCo6kE

Source: Lire L’Article Complet