Michael Schumacher : un proche raconte les débuts surprenants du champion allemand en Formule 1

Alors qu’il a marqué l’histoire de la Formule 1 de son empreinte, Michael Schumacher a débuté sa carrière en 1991 grâce à un incroyable concours de circonstances, comme l’a révélé l’ancien pilote Bertrand Gachot dimanche 29 août 2021 dans l’Equipe.

  • Michael Schumacher

Figure emblématique de l’histoire de la Formule 1, Michael Schumacher a connu un destin tragique en raison d’un accident de ski survenu en décembre 2013. Depuis ce terrible événement, son épouse, Corinna Schumacher, a construit une véritable omerta autour de son état de santé. Impossible pour les médias d’approcher celui qui a remporté le championnat du monde de Formule 1 à sept reprises durant sa carrière sur les circuits. Désormais en passe d’être surpassé par Lewis Hamilton, Michael Schumacher a pris le départ de sa toute première course lors du Grand Prix de Belgique en 1991. Bertrand Gachot est revenu sur l’incroyable concours de circonstances qui a permis à la future légende de la F1 d’être présent sur la ligne de départ ce jour-là.

Interrogé par le journal l’Equipe dimanche 29 août 2021, l’ancien pilote franco-belge a expliqué comment il fut, bien malgré lui, à l’origine du début de la carrière de Michael Schumacher dans le paddock. Alors que sa propre carrière de pilote était en train de décoller à l’époque, Bertrand Gachot a été contraint de céder sa place au départ du Grand Prix de Belgique 1991 au père de Mick Schumacher après avoir été emprisonné, à la suite d’une altercation avec un chauffeur de taxi britannique. “J’étais à Londres pour signer un contrat de sponsoring. J’accompagnais Eddie Jordan à un rendez-vous. J’étais dans ma voiture. Et bêtement, je refuse la priorité à un taxi. On commence à s’énerver. Lui sort de sa voiture et moi, comme je suis en costume, je ne veux pas me bagarrer. Alors j’utilise une bombe lacrymogène. Les policiers interviennent“, a expliqué Bertrand Gachot.

Michael Schumacher serait arrivé en F1 sans moi

Juste avant le Grand Prix de Belgique, je passe au tribunal. Je pensais m’en sortir avec une amende. Mais ils ont voulu faire un exemple. Et j’ai été incarcéré“, a-t-il ajouté, tout en précisant qu’il n’en n’avait jamais voulu à Michael Schumacher. “Il serait arrivé en F1 sans moi. Mercedes voulait le placer. Et il avait le talent. Indubitablement“, a affirmé l’ancien pilote, qui est resté ami avec la légende des circuits. “Lorsque je suis revenu en F1, il est tout de suite venu me voir pour me dire qu’il était triste de ce qui m’était arrivé. Il a fait ça de lui-même. J’ai été impressionné“, a révélé Bertrand Gachot.

Source: Lire L’Article Complet