Mère prostituée, beau-père proxénète et maltraitant… un chroniqueur phare de "TPMP" dévoile les terribles sévices qu'il a subis

Mardi 9 mars 2021, Christophe Carrière a fait de difficiles confidences à Evelyne Thomas dans son émission sur Non-Stop-People. Le chroniqueur phare de Touche pas à mon poste a dévoilé que sa mère se prostituait dans son enfance et que son beau-père était proxénète.

Restez informée

Chistophe Carrière a réussi sa vie. Devenu journaliste, écrivain et critique de cinéma, il a par la suite accédé à une plus grande notoriété à partir de 2017 grâce à son poste de chroniqueur dans l’émission Touche pas à mon poste. Ce beau parcours, Christophe Carrière l’a construit à la sueur de son front, dans un contexte particulièrement compliqué. Il faut savoir que le journaliste n’a pas eu une enfance facile. Lors d’un entretien accordé à Evelyne Thomas dans son émission sur Non-Stop-People, il a d’ailleurs confié de terribles souvenirs qu’il avait déjà évoqués dans son ouvrage Un père et passe (Éd. Michel Lafon), sorti en 2016 : “Je ne suis pas un enfant du trottoir, contrairement au roman, dans le roman j’ai simplifié. Mais je ne le connais pas (mon père), ma mère avait deux amants à cette époque. Elle ne se prostituait pas encore. Elle avait deux amants, elle ne savait pas lequel des deux était mon père, a-t-il expliqué.

Placé en nourrice pendant deux ans à sa naissance, Christophe Carrière raconte y avoir été “maltraité” : “J’étais mal nourri. J’étais difforme”. Les choses ne se sont pas arrangées avec l’arrivée de son beau-père, un “sale type” qui a mis sa mère “sur le trottoir”. Après avoir remarqué que le garçonnet n’allait pas bien, cet homme a toutefois fait une bonne action : le changer de nourrice. Mais les sévices ne se sont pas arrêtés là, au contraire. Son beau-père a pris le relai. “Pendant neuf ans, ça a été l’horreur. Pas de sévices sexuels. Des sévices psychologiques et corporels. J’ai quelques petites traces”, a-t-il expliqué à l’animatrice.

“Je serai plus fort que ça” : la belle revanche de Christophe Carrière

Pour faire comprendre le genre d’humiliation auquel le soumettait cet homme maltraitant, Christophe Carrière a raconté une anecdote glaçante : “On avait un chien et il fallait que je nettoie sa gamelle et un jour elle n’était pas propre. Il m’a dit : ‘Toi, tu mangerais dedans ?’ et il m’a fait manger dedans (…) J’avais 12, 13 ans”. “Sous emprise et dans le déni”, sa mère n’a pas eu la force de le protéger à l’époque, mais a fini par se séparer de cet homme toxique vers ses 60 ans. Le chroniqueur a heureusement trouvé au fond de lui le courage d’aller mieux et de s’épanouir malgré ce contexte difficile : “Tout ça, ça s’est passé entre 10 et 17 ans (…) Je voulais qu’ils soient fiers de moi, mais je voyais bien que ce n’était pas très normal tout ça, mais je mettais un mouchoir dessus, je me disais : ‘Je serai plus fort que ça’.”

Source: Lire L’Article Complet