Meghan Markle victime de racisme : le prince Harry enfonce le clou

Le prince Harry a accordé une interview détonante dans laquelle il a dénoncé le racisme très présent en Angleterre et a assuré qu’il avait ouvert les yeux sur les questions raciales.

Un nouvelle prise de parole qui risque de froisser la reine Elizabeth II ! Comme rapporté par le Mirror, quelques jours après avoir donné son opinion sur Donald Trump alors qu’il devrait faire preuve d’une neutralité politique, le prince Harry a accordé une interview au Evening Standard et n’a pas hésité à dénoncer le racisme présent en Angleterre. Le frère de William a fait un point sur son “éveil” face au racisme présent au Royaume-Uni et a évoqué le manque d’opportunités pour ceux qui ont “une peau de couleur différente“. Harry assure qu’il a ouvert les yeux sur ces questions depuis qu’il a rencontré Meghan Markle, qui est désormais sa femme.

Selon le duc de Sussex, la Grande-Bretagne pourrait être un meilleur endroit si les personnes ayant la peau blanche comprenaient mieux ceux “d’une couleur de peau différente“. Le père d’Archie s’est interloqué de voir que des différences raciales étaient toujours faits en 2020. “Je n’étais pas au courant de tant de problèmes et surtout au Royaume-Uni,” a-t-il admis. Et d’ajouter : “Vous savez, lorsque vous allez dans un magasin avec vos enfants et que vous ne voyez que des poupées blanches, impossible de ne pas se demander pourquoi il n’y a pas de poupée noire.

La question du racisme, très présente dans leurs vies

C’est leur cheval de bataille ! Meghan et Harry veulent s’élever et dénoncer le racisme ambiant. La jolie brune, qui en a souvent été victime, sait de quoi elle parle et sait combien ça peut blesser, alors hors de question de laisser passer. Le couple s’est d’ailleurs prononcé à plusieurs reprises sur les questions raciales depuis qu’il a quitté ses fonctions au sein de la famille royale et déménagé à Los Angeles. Ainsi, en juin dernier, Meghan Markle se disait désolée que des enfants doivent grandir dans un monde où le racisme existe toujours, tandis que le monde entier s’enflammait après la mort de George Floyd, suite à un violent contrôle de police.

Source: Lire L’Article Complet