Meghan Markle et Harry : ces personnes qu'ils ont mis au chômage malgré eux

En décidant de quitter la famille royale et de s’expatrier aux Etats-Unis, le prince Harry et Meghan Markle ne s’imaginaient pas faire perdre de l’argent à des inconnus. Et pourtant, depuis le Megxit, plusieurs Britanniques se sont retrouvés au chômage.

Le Megxit aura eu des conséquences pour le moins inattendues. Lorsque le prince Harry et Meghan Markle ont décidé de quitter les rangs de la famille royale pour s’installer aux Etats-Unis, ils ont impacté la vie de dizaines de personnes. Notamment leurs employés, qui se sont de ce fait retrouver sans emploi, mais également leurs sosies. Dans une longue interview accordée au Sun, six d’entre eux affirment que l’exil des Sussex de l’autre côté de l’Atlantique a rendu leur travail beaucoup plus compliqué. Pourtant, depuis trois ans et les fiançailles du prince Harry et de Meghan Markle, ils n’avaient vraiment pas à se plaindre. Comme ils le racontent, Leila Kamapour, Sarah Mhlanga, Danielle Bourne, Harry Poulson, Freddie Marlow et Rhys Whitton ont longtemps sillonné les routes du Royaume-Uni pour participer à des événements, faire des apparitions ou même des prises de paroles.

“Le travail s’est arrêté depuis que Harry a déménagé aux États-Unis, regrette Harry Poulson, un constructeur de bateaux qui a compris sa ressemblance avec le prince lorsqu’un journal local l’a paparazzé dans la rue de sa ville. Si vous êtes un sosie là-bas, vous avez probablement beaucoup de travail.” Comme lui, Danielle Bourne a elle aussi vu ses engagements se réduire à peau de chagrin. Pour recommencer à travailler, la sosie de Meghan Markle espère que la naissance d’un nouveau royal baby pourrait relancer son business. “J’ai besoin que Meghan tombe enceinte, alors le travail pourrait reprendre. Avec elle et le déménagement d’Harry à Los Angeles, c’était inévitable que cela se tasse pour nous, les sosies, et c’est le cas”, explique cette directrice d’entreprise. Comme elle, les autres copies du prince Harry et de Meghan Markle misent beaucoup sur les projets du couple.

Un gros manque à gagner

Et notamment sur le juteux accord qu’ils ont signé avec Netflix. Largement commenté à l’international, il pourrait en effet permettre aux Sussex de revenir sur le devant de la scène et donc, donner du travail à leurs sosies. “L’accord Netflix a assurément attiré l’attention et il me fera travailler”, espère Rhys Whittock dans les colonnes du Sun avant que Leila Karmarpour abonde : “Depuis que Harry et Meghan ont déménagé, le travail s’est pratiquement arrêté. Mais j’espère que l’accord Netflix le fera reprendre”. Comme eux, Sarah Green a elle aussi perdu du travail depuis le Megxit. Une véritable manne financière pour le “sosie officiel” de Meghan Markle. Dans un documentaire que M6 avait consacré à cette mère de famille, on apprenait en effet qu’elle empochait la modique somme de 1.500 livres à chacune de ses apparitions. Si la famille royale est anxieuse face aux projets des Sussex, leurs sosies, eux, les attendent avec grande impatience.

Source: Lire L’Article Complet