Marlène Schiappa piquée au vif par Emmanuel Macron ? "On en a souri"

Mercredi 22 avril 2021, Marlène Schiappa aurait fait l’objet des remontrances du président de la République lors du conseil des ministres. Un moment que nie la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, dans les colonnes du Parisien, dimanche 25 avril 2021.

  • Marlène Schiappa
  • Emmanuel Macron

Marlène Schiappa aime prendre des risques. Celle qui revendique un franc-parler à toute épreuve ne semble pas vouloir lâcher son projet des “états généraux de la laïcité”. La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté n’a pas l’entier soutien du président de la République. Emmanuel Macron semble en effet agacé par l’insistance de la ministre à ce sujet. Au point que mercredi 22 avril 2021, le conseil des ministres a été houleux. Alors que Marlène Schiappa aurait omis d’évoquer certains détails quant à la mise en place de son projet avec le président de la République, ce dernier n’a pu retenir sa colère. “On n’a pas besoin de colloque, de forum ou de je ne sais quoi. Si c’est pour regarder le film de Caroline Fourest sur Tariq Ramadan, on l’a déjà vu, on a bien compris”, l’aurait-il sèchement recadrée. Selon BFM TV, il aurait conclu l’échange par un cinglant : “Les Français s’en fichent et moi aussi”. Ces colloques d’associations, d’universitaires et autres personnalités visent à intéresser les jeunes à la question de la laïcité. La femme politique, également mère de famille, s’est défendue auprès du même média : “Le Président a toujours été clair sur le fait que sa priorité est l’application de la loi que la majorité a votée et la formation de tous à la laïcité. (…) Je m’y emploie et je recevrai mardi les conclusions d’un rapport sur ce sujet précis. Je suis la feuille de route que le président de la République et le Premier ministre m’ont donnée”.

Marlène Schiappa nie l’altercation

Si Marlène Schiappa tente d’écarter d’un revers de main la remontrance d’Emmanuel Macron lors du dernier conseil des ministres, il n’empêche que cet événement a marqué les esprits parmi les proches du Président. En effet, un des conseillers de l’exécutif n’a pas caché, auprès de nos confrères du Parisien, dimanche 25 avril 2021, que cet échange a été comme “une rafale“.”C’était très violent, je ne sais pas pourquoi il s’est énervé comme ça. Mais le fait est que Marlène Schiappa prend parfois trop de libertés”. Un recadrage en règle dont Marlène Schiappa s’amuse. Auprès du quotidien, elle explique que les propos rapportés dans la presse n’ont jamais été fidèles à ceux du président de la République lors du conseil des ministres. Traduisant une complicité intacte, la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté a raconté leurs échanges lorsqu’ils se sont croisés, peu de temps après la supposée altercation : “On en a souri car il n’a pas tenu les propos rapportés“.

Source: Lire L’Article Complet