Marie-Sophie Lacarrau réalise les prédictions de Jean-Pierre Pernaut

Depuis début janvier, Marie-Sophie Lacarrau présente le journal du 13 heures de TF1, à la place de Jean-Pierre Pernaut. Un changement auquel les téléspectateurs se sont vites adaptés.

A propos de

  1. Marie-Sophie Lacarrau

  2. Jean-Pierre Pernaut

Jean-Pierre Pernaut l’avait prédit, Marie-Sophie Lacarrau l’a fait. Peu de temps avant son départ de la présentation du journal du 13 heures de TF1, le journaliste de 70 ans avait lancé dans les couloirs de la chaîne : “Vous verrez, Marie-Sophie Lacarrau fera plus que moi, rapporte La Dépêche. Force est de constater que les chiffres lui ont donné raison. L’ancienne journaliste de France Télévisions a su se faire une place quotidienne auprès des téléspectateurs de TF1. Pour son premier mois à l’antenne, Marie-Sophie Lacarrau a rassemblé 5,8 millions de téléspectateurs chaque midi, soit 43 % de part d’audience, en moyenne, rapporte Le Parisien. Il s’agit là du meilleur score pour un mois de janvier depuis 2015. Elle devance désormais de 2,7 millions de téléspectateurs le 13 heures de France 2 qu’elle présentait depuis 2016.

Ces bons chiffres d’audience s’expliquent notamment par un changement à la présentation qui n’a en aucun cas entaché le contenu pour lequel le journal du 13 heures de TF1 est apprécié. “Marie-Sophie Lacarrau a récupéré un produit qui fonctionnait déjà très bien, cela reste le journal des régions et elle est très attentive et sensible à cela. Elle parvient très bien à entretenir cet ADN du 13 heures, explique un correspondant local qui a travaillé pendant des années avec Jean-Pierre Pernaut, auprès de La Dépêche.

“Le 13 heures est tourné vers les régions”

Lors d’une rencontre avec des lecteurs de La Dépêche, Marie-Sophie Lacarrau a elle aussi utilisé l’argument de la continuité pour expliquer le succès toujours intact rencontré par son journal de 13 heures : “Nous sommes restés dans la continuité de Jean-Pierre Pernaut. Je le remercie par ailleurs, lui qui a tenu à m’inviter dans son dernier journal le 18 décembre. Ça n’était pas rien, symboliquement c’était très fort. Je crois que la transition a finalement été assez fluide, et c’est tant mieux“. La journaliste de 45 ans a par ailleurs défendu “une ligne éditoriale très claire, très tournée vers les régions”, avant de résumer :Le 13 heures est tourné vers les régions, et le 20 heures vers l’actualité nationale et internationale.”

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet