Manuel Valls taclé pour sa « méconnaissance absolue » chez Apolline de Malherbe

Manuel Valls a fait ses premiers pas en tant qu’éditorialiste ce mercredi 1er septembre sur RMC. Dans l’une de ses interventions, l’ancien Premier ministre a suggéré de “tout raser” dans la ville de Marseille pour ensuite “tout reconstruire”. Un discours qui ne semble pas avoir ravi Samia Ghali, maire adjointe de la cité Phocéenne.

C’est une reconversion pour le moins surprenante. Quelques mois près avoir démissionné du conseil municipal de Barcelone, Manuel Valls est revenu en France pour entamer une carrière d’éditorialiste chez RMC/BFMTV. C’est donc ce mercredi 1er septembre que l’ancien chef du Gouvernement a fait ses premiers pas dans l’émission Apolline Matin. Parmi les sujets du jour : la situation de la ville Marseille, dans laquelle les violences ne cessent de s’enchaîner. “À Marseille, il faut tout reprendre à zéro“, a d’abord déclaré l’homme politique, avant d’ajouter “Là-bas, il faut tout raser, il faut tout reconstruire, il faut repeupler autrement ces quartiers. Mais ça demande une volonté, une grande puissance de l’État et une coopération avec les élus qui ont une grande responsabilité“. Manuel Valls a ensuite assuré que des actions avait été mises en place lorsqu’il était au gouvernement.

Mais sa déclaration ne semble pas avoir fait l’unanimité. Notamment auprès de Samia Ghali, maire adjointe de Marseille. “J’ai demandé à l’État de nous donner le maximum de financement”, a-t-elle déclaré dans l’émission Estelle Midi, assurant ensuite que “l’État a eu la volonté d’investir dans la ville sauf que cet argent n’est jamais arrivéet que “reconstruire une ville prend du temps”. “Je vais répondre à ce qui a été dit car j’ai entendu beaucoup de, excusez-moi je ne vais pas dire de conneries, mais j’ai entendu beaucoup de choses qui sont hors de propos. C’est une méconnaissance absolue de la ville de Marseille“, a-t-elle ajouté. Cette situation a d’ailleurs forcé le chef de l’État à se déplacer d’urgence dans la cité Phocéenne.

"L'Etat a eu la volonté d'investir dans la ville sauf que cet argent n'est jamais arrivé." @SamiaGhali déplore le manque de rigueur dans certains dossiers à #Marseille, ce qui n'a pas permis à l'Etat de soutenir la ville financièrement #EstelleMidi pic.twitter.com/dZxnyAUuBd

Emmanuel Macron de passage à Marseille

Ce mercredi 1er septembre, Emmanuel Macron s’est rendu dans la ville de Marseille pour une visite de trois jours. Un déplacement qui ne plaît pas à tout le monde à l’approche de l’élection présidentielle de 2022.C’est de la communication à l’état brut avec la présidentielle en vue. Le problème n’est pas nouveau (…) On a l’impression qu’Emmanuel Macron découvre la vraie vie des Français“, a déclaré Philippe Balard, le conseiller régional RN d’Île-de-France chez BFM TV. L’objectif du président de la République ? Présenter un plan de plusieurs centaines de millions d’euros, visant à répondre aux urgences sociales, éducatives, économiques et sécuritaires de la deuxième ville de France.

Crédits photos : Capture d’écran RMC Story

Autour de

Source: Lire L’Article Complet