"Loft Story" : Benjamin Castaldi révèle son salaire pour l'émission

L’argent, il en parle sans tabou. Benjamin Castaldi a révélé dans une interview accordée à Closer et publiée le vendredi 2 avril 2021 combien il avait gagné grâce à Loft Story. Et surprise : c’est moins que ce à quoi on aurait pu s’attendre !

  • Benjamin Castaldi

Il y a 20 ans, le 11 avril 2001, M6 lançait la première émission de télé-réalité en France : Loft Story. Un programme adapté de l’émission néerlandaise Big Brother qui avait bien failli ne jamais voir le jour sur les chaînes hertziennes. Pourtant, quand Loana, Laure, Steevy, Kenza et les autres ont débarqué sur les petits écrans, ce fut une véritable révolution télévisuelle. À laquelle Benjamin Castaldi est bien content d’avoir participé ! L’animateur de 51 ans, actuellement chroniqueur dans Touche pas à mon poste sur C8, est en effet lui aussi un pionnier dans l’histoire de la télé-réalité française. Le 8 avril, il proposera d’ailleurs sur C8 une soirée spéciale pour célébrer cet anniversaire très spécial et sera entouré pour l’occasion de quelques uns des “lofteurs”. Mais celui qui a révélé Loana estime désormais qu’il n’a pas été payé à sa juste valeur à l’époque.

Benjamin Castaldi a gagné 45.000 euros grâce à “Loft Story”

C’est dans une interview publiée vendredi 2 avril dans les colonnes de Closer que Benjamin Castaldi, toujours très cash sur les questions d’argent, a évoqué sans tabou le salaire qu’il avait touché pour animer l’émission. “Sur le premier Loft, j’ai gagné l’équivalent de 45.000 euros”, a-t-il confié. “C’est beaucoup d’argent, certes, mais vu la puissance du programme, c’était que dalle. Pour vous donner une idée, c’est ce que j’ai ensuite gagné sur TF1, mais par prime time”. Pour autant, celui qui par la suite avait animé Nouvelle Star et Secret Story ne crache pas dans la soupe et affirme que Loft Story a été une bonne école : “Sans le Loft, j’aurais pu continuer des années sans trouver le support qui me catapulte enfin. Là, j’ai eu la chance de présenter un format hors normes, d’être en direct au quotidien, sept jours sur sept, avec un prime time chaque semaine pendant trois mois ! C’est comme si j’avais gagné dix ans de télévision“. Une bien jolie manière de voir les choses !

Source: Lire L’Article Complet