L’infante Sofia d’Espagne a fêté ses 14 ans : un anniversaire passé sous silence

L’infante Sofia d’Espagne a fêté son 14ème anniversaire au cours de la semaine qui s’écoule. Un événement sur lequel la famille royale n’a pas l’habitude de communiquer.

Ce jeudi 29 avril, Sofia d’Espagne, l’une des filles du roi Felipe VI et de la reine Letizia, a fêté ses 14 ans. Un événement qui est passé relativement inaperçu. Et pour cause, comme à son accoutumé, la Cour d’Espagne n’a pas communiqué sur ce genre d’événements privés. Aucun cliché de l’infante n’a donc été publié sur le site internet ou le compte Twitter de la Casa Real. Les derniers clichés officiels de Sofia d’Espagne sont datés du 22 avril dernier. La famille royale d’Espagne assistait au lancement du sous-marin S-81 “Isaac Peral” à Carthagène.

Mais, nul doute que l’infante Sofia d’Espagne a dû fêter son anniversaire en toute discrétion aux côtés de ses proches. À cette occasion, l’infante a profité d’un précieux moment en compagnie de sa sœur aînée, Léonor. Et pour cause, les deux sœurs vont être séparées pour la première fois d’ici la fin du mois d’août. La princesse des Asturies, prétendante à la couronne d’Espagne, doit s’envoler pour le Pays de Galles pour y préparer un baccalauréat international en deux ans au UWC Atlantic College. De son côté, Sofia d’Espagne devrait poursuivre son cursus scolaire au collège Santa Maria de los Rosales.

Un contexte sanitaire et familial compliqué

Le silence autour de l’anniversaire de l’infante Sofia d’Espagne peut s’expliquer également par le contexte de la crise sanitaire qui touche également le pays avec certaines restrictions. À cela s’ajoutent les déboires financiers de Juan Carlos, qui ont certainement contraint en partie la famille royale de faire profil bas. Après une première enquête ouverte pour des accusations de corruption, l’ex-roi d’Espagne entre 1975 et 2014 est au cœur de différents scandales financiers. Il est notamment soupçonné de blanchiment d’argent. Le parquet anticorruption espagnol s’intéresse à “des sommes cachées appartenant à l’ancien roi sur l’île de Jersey”, a révélé un article du média espagnol, Eldiario. Une deuxième enquête concerne des dépenses de la vie courante faites avec plusieurs cartes de paiement liées à des comptes non détenus par Juan Carlos, ni à aucun autre membre de la famille royale.

Article écrit avec la collaboration de 6Médias.

Crédits photos : Dana Press / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet