Les pouvoirs extraordinaires du corps humain : 3 choses à retenir de ce numéro consacré au goût et à l'odorat

Ce mardi 27 avril, France 2 propose un numéro des Pouvoirs extraordinaires du corps humain consacré aux mystère de deux sens : le goût et l’odorat. Voici trois choses à retenir de cet épisode très complet et pour lequel Adriana Karembeu et Michel Cymes ont donné de leur personne.

De nos cinq sens, le goût et l’odorat sont certainement les moins bien connus. Ce sont à eux que vont s’intéresser ce mardi Adriana Karembeu et Michel Cymes dans un nouveau numéro des Pouvoirs extraordinaires du corps humain, à partir de 21h05 sur France 2. Dans cet épisode très complet, le duo va mener plusieurs expériences et essayer de comprendre comment fonctionnent ces deux sens si importants, et totalement interdépendants. Voici trois choses à retenir de ce numéro.

  • Cyril Hanouna va-t-il présenter le débat de l'entre-deux tours Il répond dans TPMP

    Télé Loisirs

  • Claire Chazal agacée par Luc Ferry dans Passage des arts

    Télé Loisirs

  • Michel Cymes pousse un coup de gueule sur le relâchement des Français

    Télé Loisirs

  • ZAP RÉACTION MORT YVES RÉNIER TPMP

    Télé Loisirs

  • Affaire conclue : une vendeuse désabusée voit son objet cassé deux fois durant les enchères

    Télé Loisirs

  • L'actrice Sara Martins a envie de "tabasser les gosses" de Super Nanny

    Télé Loisirs

  • Incroyables transformations : les confidences de Ludivine Aubourg sur ses problèmes de poids

    Télé Loisirs

  • Une médecin compare le non port du masque avec des coups de mitraillette dans Punchline

    Télé Loisirs

  • Will Hunting

    Télé Loisirs

  • Alma à la rencontre des fans de l'Eurovision lors des Previews 2017

    Télé Loisirs

  • Julien Courbet aborde un litige qui concerne le père d'un célèbre footballeur dans Ça peut vous arriver

    Télé Loisirs

  • Dominique Besnehard dévoile s'être senti responsable du décès de Dalida

    Télé Loisirs

  • Alexandra Lamy rêve de tourner avec sa fille Chloé et sa soeur Audrey

    Télé Loisirs

  • Anne Parillaud évoque son baiser avec Madonna long de… 3 minutes !

    Télé Loisirs

  • La bande originale de la vie de Keen'V

    Télé Loisirs


  • Cyril Hanouna va-t-il présenter le débat de l'entre-deux tours Il répond dans TPMP
    Cyril Hanouna va-t-il présenter le débat de l'entre-deux tours Il répond dans TPMP


    Télé Loisirs


  • Claire Chazal agacée par Luc Ferry dans Passage des arts
    Claire Chazal agacée par Luc Ferry dans Passage des arts


    Télé Loisirs


  • Michel Cymes pousse un coup de gueule sur le relâchement des Français
    Michel Cymes pousse un coup de gueule sur le relâchement des Français


    Télé Loisirs

VIDÉO SUIVANTE

1- Nous ne percevons pas les saveurs de la même façon

Est-ce que, pour tout le monde, la tomate a le goût… de tomate ? Vaste sujet. Lorsque nous mangeons, nous distinguons différentes saveurs : le salé, le sucré, l’ amer, l’acide et l'”oumami”, une notion typiquement japonaise qui désigne quelque chose de délicieux. Mais recevons nous tous ces saveurs de la même façon ? Il semblerait que non, comme Adriana Karembeu et Michel Cymes vont le découvrir le temps de deux expériences. On va d’abord leur faire goûter des tartelettes au citron, les mêmes. Si Michel Cymes y trouve un goût bien acide, ce n’est pas le cas de sa complice. Le duo fait ensuite un test avec des petits gateaux en forme d’étoiles et de ronds. Tous deux perçoivent des contrastes de saveur entre ces biscuits (encore une fois, pas exactement les mêmes !) et pourtant : la seule différence entre ces gâteaux, faits avec la même pâte… ce sont leur forme.

2- La vue a un rôle primordial dans notre rapport au goût

On le sait et cela est bien suffisamment répété dans les émissions culinaires : si le goût d’un plat est très important, le dressage de l’assiette est lui aussi primordial. Pourquoi ? Car la vue joue une rôle fondamental dans notre perception des saveurs. Adriana Karembeu et Michel Cymes vont nous le prouver en faisant un petit test. Le duo est invité à déguster un plat gastronomique, particulièrement graphique, dans un magnifique château. L’ambiance est raffinée et le plat qu’on leur sert très appétissant. Après s’être extasiés devant le visuel de cette assiette, les deux complices le goûtent et affirment se régaler. Assez rapidement, ils comprennent que le plat qu’ils dégustent est fait à base de panse de boeuf… Cette prise de conscience semble déjà un peu déranger le binôme, qui touche beaucoup moins à son assiette. Le coup d’arrêt final à cette dégustation sera donné par la vision de la panse de boeuf en question, amenée sur une assiette. La vue et le cerveau ont pris le dessus : Adriana Karembeu dit clairement qu’elle ne souhaite plus manger son assiette.

3- La sensibilité aux odeurs, une affaire de culture et d’habitude

Pourquoi sommes nous gênés par des odeurs et pourquoi en adoront nous d’autres ? Il semblerait qu’il y ait là-dedans une forte notion de culture. La preuve avec un test : les yeux bandés, Michel Cymes, Adriana Karembeu et une dizaine de volontaires, de nationalités différentes, sont amenés à sentir des odeurs. Si Michel Cymes et une fillette française apprécient l’odeur d’un camembert bien fait, ce n’est pas vraiment le cas des autres témoins. Une jeune japonaise va carrément trouvé l’odeur mauvaise, et Adriana Karembeu, qui est slovaque, préciser qu’à son arrivée en France l’effluve du camembert lui posait problème, ce qui n’est plus trop le cas aujourd’hui. Autre exemple avec l’anis : si il a évoqué à Adriana Karembeu des souvenirs de gateaux d’enfance que lui cuisinait sa grand-mère, la volontaire japonaise a elle tout de suite pensé à du… dentifrice !

Source: Lire L’Article Complet