“Les maris aimaient bien ses jambes” : quand Brigitte Macron faisait tourner les têtes

Tout le monde le sait, dans une autre vie, Brigitte Macron était professeure à Amiens et tombait amoureuse de l’homme de sa vie, malgré les préjugés et les mauvaises langues. Une femme de lettres qui faisait tourner les têtes, en particulier celles des pères de famille, loin d’être indifférents à sa silhouette de rêve.

Brigitte Macron est de ses femmes que personne n’oublie, même après des années qui paraissent avoir appartenu à une autre vie. Dans les années 90, celle qui est encore mariée à André-Louis Auzière rencontre Emmanuel Macron, l’un des élèves à qui elle enseigne le théâtre à Amiens. Un coup de foudre difficile à accepter pour la famille Trogneux (le nom de jeune fille de Brigitte, ndlr), alors même que Brigitte Macron est à ce moment-là une brillante professeure qui jouit d’une image irréprochable auprès de ses élèves et de leurs parents. Dans le documentaire Brigitte Macron, un roman français, diffusé il y a deux ans sur France 3, on apprenait d’ailleurs que la future Première dame ne laissait pas indifférent les pères de ses étudiants, éblouis par sa silhouette et notamment par ses sublimes jambes fuselées. “Quand elle est arrivée avec des talons de 5 cm et un slim en cuir, son look dénotait“, raconte un ancien élève. Alors qu’une mère de famille poursuivait avec un sourire: “Les maris aimaient bien ses jambes“.

Une silhouette de rêve qui retiendra bien des années plus tard l’attention d’un certain Karl Lagerfeld, qui dira de la Première dame. “À l’étranger, depuis Brigitte Bardot, ce qu’il y a de plus populaire en France c’est Brigitte Macron. Les plus belles jambes de Paris !“.

Une femme pas comme les autres

Cette autre vie dans laquelle elle transmettait son savoir aux plus jeunes, Brigitte Macron l’a savourée jusqu’aux derniers instants. Une vocation grâce à laquelle elle a rencontré celui qui deviendra le président de la République, mais qui lui a également permis de se forger un mental d’acier, pour affronter sans le savoir les revers auxquels elle devra faire face des années plus tard. A l’Elysée comme dans ses salles de classe, la Première dame a su imposer son style, mélange de poigne, de fermeté et d’empathie, qui font d’elle l’une des femmes les plus admirées à travers le monde.

Crédits photos : Gwendoline Le Goff / Panoramic / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet