Le prince Philip hospitalisé : l’adorable clin d’oeil d’Elizabeth II en visioconférence

Si le prince Philip est hospitalisé depuis le 17 février, la reine Elizabeth II n’oublie pas son cher mari pour autant. Ce jeudi 25 février, la souveraine lui a adressé un romantique clin d’oeil alors qu’elle donnait une visioconférence pour évoquer la campagne de vaccination contre la Covid-19.

A propos de

  1. Elizabeth d’Angleterre

  2. Prince Philip

Loin des yeux, près du coeur. Le 17 février dernier, le prince Philip a été admis à l’hôpital King Edward VII de Londres, suite à un malaise. Un vent de panique a alors soufflé sur la Couronne, l’époux de la reine Elizabeth II, âgé de 99 ans, n’en étant pas à son premier passage à l’hôpital. Ce mardi 23 février, le palais de Buckingham a donné des nouvelles du duc d’Édimbourg, précisant que ce dernier “se sent bien et répond bien aux traitements mais restera à l’hôpital encore plusieurs jours.” Séparée de son mari depuis une dizaine de jours, la mère du prince Charles ne l’oublie pas pour autant. Elle le garde même tout près de son coeur. Ce jeudi 25 février, alors qu’elle intervenait par visioconférence pour évoquer la campagne de vaccination contre la Covid-19, Sa Majesté lui a adressé un clin d’oeil dans sa tenue.

Comme souvent lors de ses apparitions publiques, la reine Elizabeth II avait choisi de porter une broche, associée à un ensemble de tailleur corail. Mais attention, il ne s’agissait pas de n’importe quelle broche, puisque la souveraine arborait déjà cet accessoire le jour de sa séance photo annonçant ses fiançailles avec le prince Philip en 1947. Tout un symbole. Ceux qui ont suivi cet appel vidéo ont en effet pu reconnaître ce bijou en diamant, représentant une fleur à six pétales, que la grand-mère du prince Harry a déjà porté plusieurs fois au cours de son règne. Comme l’a rappelé le Daily Mail, on a vu Elizabeth II arborer cette sublime broche lors des courses d’Epsom en 2013 ou plus récemment lors des courses hippiques d’Ascot en 2019. Nul doute qu’en choisissant cette broche, et pas une autre, la reine a voulu envoyer un message de soutien à son mari.

#TheQueen has made a significant intervention in the government’s drive to get people to take up the #COVID19Vaccine, encouraging those hesitant about getting the vaccine to ‘think about other people rather than themselves’. pic.twitter.com/DnEnE00N1w

Elizabeth II à fleur de peau ?

Si les médecins ont décidé de prolonger son séjour à l’hôpital, la Couronne a tenté de rassurer les Britanniques au sujet de l’état de santé du prince Philip. Récemment interrogé par Sky News, le prince Edward, fils cadet du prince Philip, a assuré que son père allait “beaucoup mieux” : “Il a hâte de sortir de l’hôpital, ce qui est très positif. Donc nous croisons les doigts“, a-t-il confié. Quelques jours plus tôt, le palais de Buckingham avait souhaité calmer les esprits, en balayant les suspicions de contamination au Covid-19. À l’hospitalisation de son cher mari, est venue s’ajouter la décision de Meghan Markle et du prince Harry de renoncer définitivement à leurs statuts de membres seniors de la famille royale. Les dernières semaines ont donc été particulièrement éprouvantes pour Elizabeth II, qui serait à fleur de peau.

Ces dernières semaines ont été difficiles pour la reine, c’est sûr, a fait savoir une source proche de la famille royale à US Weekly ce mercredi 24 février. Et de préciser : “Toute cette histoire avec Harry et Meghan a été compliquée, et en plus de cela, elle est affolée par les ennuis de santé de son mari bien-aimé”. Une situation inextricable qui a poussé Elizabeth II à bout. “La reine a eu des moments de larmes mêlés de colère et de déception“, a confirmé un intime. Ce jeudi 25 février, durant sa visioconférence, elle n’a pourtant rien laissé paraître et a, comme toujours, rempli ses engagements. À 94 ans, l’intéressée n’a pas oublié sa devise windsorienne : “Never explain, never complain.”

Crédits photos : Best Image

Autour de

Source: Lire L’Article Complet