Le prince Harry papa inquiet : il dévoile sa grosse crainte concernant Archie et Lilibet Diana

Engagé contre les dérives d’Internet, le prince Harry a participé au webinaire Global Child Online Safety Toolkit, ce lundi 16 mai. Inquiet pour l’avenir de ses enfants Archie et Lilibet, le mari de Meghan Markle a demandé le vote de nouvelles lois pour lutter contre les pièges du web.

Plus d’une fois, le prince Harry s’est engagé pour l’écologie ou encore la santé mentale. Ce lundi 16 mai, le compagnon de Meghan Markle a pris la parole pour lutter contre les dérives des réseaux sociaux et les effets néfastes sur les plus jeunes, rapporte The Guardian. À l’occasion du lancement du webinaire Global Child Online Safety Toolkit, de la Fondation 5Rights, le père d’Archie et Lilibet a fait part de ses craintes pour l’avenir de ses enfants. « En tant que parents, ma femme et moi sommes préoccupés par le fait que la prochaine génération grandit dans un monde où elle est traitée comme une expérience numérique pour que les entreprises gagnent de l’argent et où des choses comme la haine et le fait de nuire sont en quelque sorte normalisés », a déclaré le petit-fils d’Elizabeth II.

S’il sait que ses enfants sont encore trop jeunes pour avoir accès à Internet et ses dérives, il a espéré que le jour où ils seront en âge d’avoir un profil sur les réseaux sociaux les choses auront changé. « Nous voulons que tous les enfants se sentent capables de s’exprimer et d’exiger des changements. Nous sommes à un moment critique où il faut que nous soyons tous ensemble pour que les enfants s’épanouissent dans le monde numérique », a poursuivi le prince Harry. Avant d’ajouter : « Mes deux petits sont encore à l’âge de l’innocence. Parfois, j’ai l’impression que je peux les tenir à l’écart pour toujours, de ces dangers présents sur Internet qu’ils pourraient rencontrer à l’avenir ».

>> PHOTOS – Kate Middleton, le prince George, Harry… quels sont les surnoms de la famille royale ?

Inquiet, le prince Harry demande le vote d’une « nouvelle loi »

Selon lui, les réseaux sociaux « ne fonctionnent pas » et leur usage doit être « corrigé ». Une prise de parole qu’il a poursuivie : « Je ne suis pas un expert en droit ou en technologie, mais je suis un père (…). Mes enfants sont encore trop jeunes pour expérimenter le monde en ligne, mais j’espère qu’ils n’auront jamais à en faire l’expérience tel qu’il existe actuellement. Aucun enfant ne devrait avoir à le faire« . Estimant qu’il n’est « pas réaliste de protéger nos enfants de tout », le prince Harry a demandé le vote d’une « nouvelle loi » pour lutter contre les effets néfastes d’Internet.

"It is not realistic to protect kids from everything.
We need new laws. We need public pressure. We need strong leadership."

📢Prince Harry, the Duke of Sussex, at the @5RightsFound's & @GPtoEndViolence's event to launch their Child Online Safety Toolkit. pic.twitter.com/OpfD7Ggob1

Ce n’est pas la première fois que le duc de Sussex prend la parole sur le sujet. Dans un long article pour la Fast Company, en 2020, le prince Harry a fait part de ses craintes sur l’impact des réseaux sociaux. Il avait alors déploré l’inaction des grands groupes contre la désinformation, les discours haineux et les incitations à la violence. Comme le rapportait Hello Magazine, il avait rappelé dans sa tribune : « Internet a le pouvoir d’affirmer et de soutenir autant que faire du mal, mais nous ne sommes pas censés nous détruire les uns les autres ; nous sommes censés nous construire les uns avec les autres ». Le prince Harry et Meghan sont d’autant plus engagés pour cette cause qu’ils ont souvent été la cible de commentaires négatifs.

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet