Le gros caprice de Bernadette Chirac épinglé par le chauffeur de son mari

Jean-Claude Laumond a été pendant des années le chauffeur de Jacques Chirac. Il a été le complice de l’ancien président de la République lors de ses escapades galantes pour rejoindre ses maîtresses. Et il a aussi assisté aux caprices de Bernadette Chirac.

Brigitte Macron n’est pas la seule première dame à avoir entrepris des travaux d’envergure après avoir posé ses valises à l’Elysée. Dans son livre Première dames, Robert Schneider raconte ainsi qu’après l’intronisation de Jacques Chirac, l’épouse de l’ancien président de la République décédé le 26 septembre dernier a ré-imaginé le palais pour qu’il colle plus à ses goûts. Et elle n’a pas lésiné sur les moyens : “Bernadette aime le confort, le luxe, le raffinement. Les travaux pour les appartements durent. Ils coûtent cher. Mme Chirac est très exigeante”

La première dame n’a pas seulement des goûts luxueux, c’est une directrice de chantier intraitable. Robert Schneider rappelle l’un des caprices de Bernadette Chirac, pointé par Jean-Claude Laumond, le chauffeur de Jacques Chirac et “complice de ses escapades galantes”, dans l’ouvrage de Pascale Tournier, La reine mère :Elle a fait refaire deux fois le marbre des salles de bains qui ne lui convenait pas”. Et tant pis pour les coûts supplémentaires. Avant la moquette à 300 000 euros des époux Macron, il y a donc eu l’épisode de la salle de bains des Chirac.

Mais Bernadette Chirac a en réalité mis sa patte partout à l’Elysée. Elle a fait aménager un petit “3 pièces” totalement indépendant dans les combles pour y loger – avec deux chambres, une salle à manger et une salle de bains – mais aussi transformé l’appartement occupé par son mari, qu’elle trouve “trop impersonnel, trop froid”. L’épouse du chef de l’Etat a également refait le bureau occupé par les premières dames situé au rez-de-chaussée. Jacques Chirac aurait été le président le plus dépensier de la Vème République. Et “Bernadette n’y est pas pour rien” conclut Robert Schneider.

Crédits photos : CYRIL MOREAU / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet