L’antisèche people : le 2e enfant de Meghan Markle et Harry aura-t-il la nationalité anglaise ?

Meghan Markle et le prince Harry ont attendu la Saint-Valentin, célébrée ce dimanche 14 février, pour annoncer qu’ils attendaient un deuxième enfant. Mais alors, quelle nationalité aura le petit frère ou la petite soeur d’Archie ?

A propos de

  1. Meghan Markle

  2. Harry d’Angleterre

Ils ont choisi la fête des amoureux pour faire part d’un heureux événement. Ce dimanche 14 février, pendant que de nombreux couples s’adressaient des mots doux sur les réseaux sociaux, Meghan Markle et le prince Harry en ont profité pour annoncer qu’ils attendaient un deuxième enfant. Nous confirmons qu’Archie s’apprête à devenir grand frère“, a fait savoir le couple qui vit désormais à Santa Barbara. Un message qui s’est accompagné d’une romantique photo des Sussex, prise par leur ami photographe Misan Harriman, sur laquelle les internautes ont pu découvrir le baby bump de l’ancienne actrice (et les pieds nus du frère de William). Si les bookmakers ne devraient pas tarder à parier sur le prénom de ce royal baby, comme ils l’ont fait pour le fils de la princesse Eugenie, une autre question s’est posée suite à cette grande nouvelle : de quelle nationalité sera cet enfant ? Comme l’a souligné Victoria Murphy, chroniqueuse royale auTown and Country, le petit frère ou la petite soeur d’Archie devrait pouvoir bénéficier de la double nationalité.

À l’image du premier fils de Meghan Markle et du prince Harry, né en mai 2019 sur le sol anglais, ce futur bébé pourrait lui aussi obtenir la double nationalité, américaine par sa mère et anglaise par son père. “Baby Sussex deux sera bien sûr un citoyen américain (si nous supposons qu’il ou elle est né aux États-Unis. Il ou elle sera également automatiquement un citoyen britannique selon ces directives gouvernementales”, a expliqué Victoria Murphy, sur Twitter, ce lundi 15 février.

For those interested, Baby Sussex two will of course be a US citizen (if as we assume he/she is born in the US). He/she will also automatically be a British citizen according to these government guidelines https://t.co/XgM1935Aro pic.twitter.com/g1ppDOrEAs

La chroniqueuse royale s’est en effet appuyée sur un document officiel du gouvernement britannique, regroupant les différentes conditions permettant à un citoyen d’être britannique. Parmi elles, “votre mère ou votre père était citoyen britannique à votre naissance.” Ce qui sera le cas pour ce royal baby, puisque le prince Harry, bien qu’il soit parti vivre aux États-Unis avec femme et enfant, est toujours de nationalité britannique.

D’autres membres de la famille royale britannique possèdent la double nationalité

S’il devrait naître aux États-Unis, et par conséquent être considéré comme un citoyen américain, le deuxième enfant des époux Sussex pourrait donc également prendre la nationalité de son père. Reste à savoir si Meghan Markle et le prince Harry, qui ont pris leurs distances avec la famille royale, feront ce choix de double nationalité… Quoi qu’il en soit, le royal baby n’est pas le premier à se retrouver dans ce cas de figure.

Comme l’a rappelé le blog Histoires Royales, une autre Américaine figure au sein de la Couronne. Il s’agit de Maud Windsor, qui n’est autre que la fille de Sophie Winkleman et Frederick Windsor, et la petite-fille du prince Michael de Kent. En naissant sur le sol américain en 2013, la fillette était le premier membre de la famille royale britannique à être née Américaine. Sa soeur, Isabella Windsor, est née en 2016 à Londres et n’a donc pas la nationalité américaine. Après Maud Windsor et Archie Mountbatten-Windsor, le futur enfant de Meghan et Harry pourrait donc être le troisième de la Couronne à acquérir la double nationalité. Jamais deux sans trois !

Crédits photos : Agence / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet