JoeyStarr a “goûté” le cordon ombilical de son fils : son incroyable anecdote

Lundi 20 décembre, JoeyStarr était en direct de Sud Radio pour évoquer son dernier projet en date, la sortie d’un magazine de cuisine nommé Five Starr. Face aux journalistes et aux auditeurs, le rappeur sans filtre a partagé une drôle d’anecdote culinaire.

JoeyStarr ne cessera jamais de surprendre. Invité à l’antenne de Sud Radio ce lundi 20 décembre, le temps de faire la promotion de son magazine culinaire, Five Starr, le rappeur a fait part de sa curiosité gustative : « J’aime tout, je suis un vrai gourmand. Il y a très peu de choses que je n’aime pas. » S’il admet ne pas « tout manger non plus », il n’y a pas « grand-chose qui le rebute ». Bien pour l’instant rien ne semble sortir de l’ordinaire, l’exemple qu’il prend par la suite pour appuyer son propos a étonné l’assemblée, comme les auditeurs.

« Par exemple, j‘ai goûté un petit bout du cordon ombilical de mon premier fils pour voir quel goût ça avait », raconte alors le père de trois enfants avant d’en dévoiler davantage sur la texture et le goût de ce mets particulier : « C’est très caoutchouteux, ça n’a rien de passionnant. Si ce n’est pas assaisonné, ce n’est pas passionnant. » S’il est de moins en moins rare d’entendre une personnalité évoquer les bienfaits de consommer le placenta après la naissance d’un enfant, il est bien plus inhabituel d’entendre une anecdote similaire à celle de JoeyStarr.

[#SudRadio] 10hMidi – Les médias avec @valerie_expert et @gillesgmann

🎙️ @JoeyStarr mange de tout : "J'ai goûté un petit bout du cordon ombilical de mon premier fils pour tester, mais ce n'est rien de passionnant"

📺 La suite de l'interview : https://t.co/adRx5kG1wS pic.twitter.com/41UJkQDx3h

JoeyStarr, amateur de cuisine sans prétention

Après le cinéma et la chanson, l’artiste de 54 ans amateur de cuisine, passe derrière les fourneaux. « Un peu mon monde à moi de la cuisine« , c’est par ces mots que JoeyStarr révélait la sortie prochaine de son magazine de cuisine sur Europe 1, le mois dernier. « C’est un magazine papier. Ça va être quelque chose… Des chefs militants. Des chefs réfugiés. Des gens atypiques. Des gens qui ont de vraies histoires à raconter », développaient alors celui qui « aime les chefs parce qu’il y a toute l’histoire humaine qui va avec et ainsi de suite. »

Amateur de cuisine, le rappeur qui partage ses recettes sur les réseaux sociaux ne se considère pas comme un cuisiner : « Je fais à manger ça n’a rien à voir. Un cuisinier c’est quelqu’un qui est capable de gérer un service pour 90 personnes, gérer des coups de feu et ainsi de suite et le faire avec nuance à chaque fois. Ce qui n’est pas notre cas. »

Crédits photos : JACOVIDES-BORDE-MOREAU / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet