Jeff Panacloc craque et pleure en évoquant sa fille Rose

Invité d’Europe 1 le jeudi 7 novembre 2019, Jeff Panacloc a été submergé par l’émotion lors du portrait d’Hélène Mannarino. La journaliste a évoqué des sujets très personnels, comme sa demande en mariage ou encore Rose, la fille du comique.

Jeff Panacloc a laissé éclater son émotion. Invité de l’émission Culture médias, sur Europe 1, le jeudi 7 novembre 2019 pour faire la promotion de la sortie de son spectacle en DVD, le comique a été submergé par le portrait d’Hélène Mannarino. Comme à chaque fois, la journaliste avait déniché des anecdotes intimes et moments de vie marquants, à l’image de ces “tasses de café qui traînent à la fois aux toilettes, dans le placard ou dans le tiroir à chaussettes“.

De si jolis détails, comme son tatouage raté, où Jeff Panacloc avait fait graver sur son bras droit la mauvaise date de son premier Olympia. C’est en écoutant les paroles de la chanson Popular, extraite de sa comédie musicale préférée Wicked, qu’il craque. “C’est les spectacles qui me donnent envie d’avancer et de monter sur scène et à chaque fois que j’y vais j’ai envie de faire de plus en plus de choses. C’est tout ce qui me motive tous les jours. J’écoute ça tous les jours, tous les jours...”, explique le ventriloque, déjà ému aux larmes.

C’est une comédie musicale joyeuse mais je crois que c’est tout ce que je n’arriverai jamais à faire sur scène. Je suis toujours impressionné d’aller voir ce spectacle (…) Vive les mouchoirs“, poursuit-il. Hélène Mannarino évoque ensuite sa famille, notamment sa demande en mariage à sa femme Charlotte, sur Avant toi, de Calogero. Le portrait se termine sur sa fille, Rose. “Une enfant qui vous a fait devenir adulte mais que vous regardez toujours avec des yeux d’enfant, qui vous émeut dès qu’elle fait une nouvelle chose…“, décrit-elle, avant de diffuser le son de la voix de la fillette lorsqu’elle voit son père à la télévision. “Jeff Panacloc, vous nous prouvez que le fait de rester un grand enfant, c’est la plus belle façon de vivre sa vie d’adulte“, conclut la chroniqueuse.

De quoi susciter une grande émotion chez Jeff Panacloc, qui attrape un mouchoir pour essuyer ses larmes. “Il y a plein de choses qui me touchent. Je pleure souvent. Je pense que tous les artistes ont une sensibilité. C’est ça aussi qui marche auprès du public, c’est la sincérité“, ajoute-t-il. Un joli moment de radio.

Source: Lire L’Article Complet