Jean Castex rend hommage à la policière tuée à Rambouillet dans un discours émouvant (VIDEO)

Vendredi 30 avril 2021, Jean Castex s’est rendu à Rambouillet dans les Yvelines pour rendre hommage à Stéphanie, la policière tuée à l’arme blanche le 23 avril 2021 alors qu’elle se rendait à son travail.

  • Jean Castex

Un hommage au discours percutant. Vendredi 30 avril 2021, le Premier ministre Jean Castex s’est rendu à Rambouillet, dans la banlieue ouest de Paris pour rendre hommage à Stéphanie Monfermé, une fonctionnaire administrative âgée de quarante-neuf ans et mère de famille assassinée lors d’une attaque à l’arme blanche le 23 avril 2021. La policière avait quitté son poste pour changer le disque de son véhicule lorsqu’elle croisa la route d’un assaillant radicalisé. Celui-ci lui portera deux coups de couteau à la gorge qui lui seront fatal. À seulement quelques mètres du commissariat dans lequel la victime travaillait, Jean Castex a prononcé des mots très forts avant de lui remettre la Légion d’honneur à titre posthume.

“Votre collègue a été assassinée parce qu’elle servait son pays”

“Vendredi dernier, Stéphanie Monfermé venait de reprendre son service lorsqu’un homme surgi de nulle part l’a assassinée avec une sauvagerie et une détermination qui font frémir. Pourquoi cette haine à l’égard d’une femme qu’il ne connaissait pas, qui ne lui avait jamais rien fait ?”, a commencé Jean Castex, avant de répondre lui-même à la question : “Parce qu’elle incarnait aux yeux de cet homme, dont je me refuse à prononcer le nom, la police française, et donc l’autorité de l’Etat. Votre collègue a été assassinée parce qu’elle servait son pays, parce qu’elle était au service de la France”, a déclaré le Premier ministre, d’une voix émue.

Toujours selon le bras droit d’Emmanuel Macron, la “liberté si française de croire au Ciel ou de ne pas croire, notre ennemi, le terrorisme islamiste, ne peut le tolérer”. Au cours de son discours, Jean Castex a également rappelé que Stéphanie Monfermé a été “attaqquée par surprise dans ces moments du quotidien” alors qu’elle n’était “ni en faction, ni en uniforme”. La cérémonie s’est achevée sur le titre It’s a heartache de Bonnie Tyler. Une chanson que la policière et mère de famille, amatrice de musique et de danse country, affectionnait énormément.

Source: Lire L’Article Complet