« Je n’ai pas supporté » : Marina Foïs énervée contre le gouvernement

Baptisée “Reine du Gouinistan” l’actrice Marina Foïs n’a pas peur d’assumer ses engagements. Interviewée par le magazine Têtu, la franco-italienne hétéro énervée contre le gouvernement n’a pas hésité à pousser un coup de gueule : “Je n’ai pas supporté”, a-t-elle confié…

Engagée, Marina Foïs n’en a que faire des préjugés. Baptisée Queer Queen, comprenez “Reine du Gouinistan”, l’actrice franco-italienne n’a pas sa langue dans sa poche. Star du film La Fracture, en salles depuis le 9 juillet 2021, l’actrice dramatique qui a taclé Roselyne Bachelot, incarne la moitié d’un “couple lesbienne au bord de la rupture”, explique Têtu, dans un article dont la parution est prévue mercredi 15 septembre.

Interviewée par le magazine LGBT + français, la maman de 51 ans se confie sans langue de bois. Par ailleurs, l’ex-compagne d’Eric Lartigau n’hésite pas à tacler le gouvernement d’Emmanuel Macron : “Dans un pays où l’on a un débat permanent – et qui nous casse la tête – sur la laïcité, et où l’on dit aux femmes comment elles doivent ou ne doivent pas s’habiller”, a-t-elle commencé avant de poursuivre, “je n’ai pas supporté que l’on décide d’ouvrir les églises et non les cinémas.”

Un dossier séries dans le nouveau numéro de #Tétu, dès mercredi ; et un entretien avec Marina Foïs. pic.twitter.com/AOBFiVXJu6

Sa présentation aux Césars 2021 critiquée

Maîtresse de cérémonie des César 2021, l’actrice a essuyé de nombreuses critiques. Mais Marina Fois n’hésite pas à revenir sur cette soirée de remises de prix particulière, marquée par l’intervention choc de Corinne Masiero : “moi, j’assume que les gens puissent penser que j’ai dit de la merde aux César ou je joue très mal dans tel film”, confesse-t-elle, dans les colonnes du magazine. Lors de cette 46ᵉ cérémonie des César du cinéma, l’actrice avait ouvert les hostilités avec une synthèse de l’année 2020.

Elle avait également pointé du doigt les “incohérences” du gouvernement qui “favorisait les commerces et les lieux de culte sur les lieux de culture toujours fermés aujourd’hui, un an après le premier confinement”, rappellent nos confrères de RTL. Depuis, l’ex d’un ancien Mister Univers ne semble pas avoir changé d’avis sur la question : “Je pense que le gouvernement peut accepter que le monde de la culture considère que ses décisions n’ont aucun sens”, a-t-elle affirmé dans Têtu. Sa personnalité frontale fait d’elle, une actrice sans fausse pudeur.

Crédits photos : Pierre Villard / Pool / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet