« J’adore la bagarre » : Caroline Roux prépare 2022

Alors que le lancement de la campagne électorale de 2022 approche, la journaliste Caroline Roux se dit fin prête à se lancer dans le marathon médiatique qui l’attend.

A propos de

  1. Caroline Roux

Une chose est sûre, Caroline Roux ne chôme pas. Du lundi au jeudi, elle est aux commandes de l’émission C dans l’air sur France 5. Avant ça, les téléspectateurs peuvent la retrouver dans l’émission Télématin, sur France 2, pour l’interview Les Quatre Vérités. Un rythme soutenu pour cette mère de famille qui trouve le temps de s’occuper de l’éducation de ses enfants. Maman débordée, mais heureuse, elle n’a pas caché qu’elle s’imposait une détox des médias durant ses jours de repos, pour éviter de trop penser au travail. Mais c’est un fait, l’actualité ne dort jamais et les prochains mois s’annoncent bien remplis pour l’animatrice télé. Dans une entrevue accordée ce mardi 23 mars à TV Magazine Le Figaro, Caroline Roux confie qu’elle se prépare déjà à la présidentielle de 2022.

Selon l’animatrice de C dans l’air, la prochaine élection présidentielle “sera très brutale”, et tous les coups seront permis. “Ça va taper plus fort que jamais ! Dans les interviews que je mène dans Télématin, si je cite un chiffre ou une phrase, j’ai désormais avec moi la date ou la phrase in extenso, car j’ai face à moi des interlocuteurs politiques qui osent mentir les yeux dans les yeux !explique l’épouse de Laurent Solly.

Une remise en question

Caroline Roux n’a pas hésité à mettre en avant une expérience qui lui a permis de se remettre en question. “Laurent Wauquiez m’avait dit n’avoir jamais porté de gilet jaune, mais les réseaux sociaux ont publié l’image à la fin de l’émission. J’adore la bagarre, mais il faut être armé”, affirme la journaliste de 48 ans.

Attention aux grimaces

Caroline Roux dit également “faire attention” à ses entrevues. “Souvent, je me dis que j’ai trop coupé la parole à mes invités en interview dans Télématin. J’ai tendance à faire des grimaces ou à marquer ma surprise […] le public pourrait penser que je suis sceptique ou trop engagée dans l’exercice”, s’inquiète l’animatrice qui travaille à s’améliorer en permanence.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet