Isabelle Balkany outrée : son tacle direct à Laurent Joffrin

Sur son compte Twitter, ce vendredi 27 août, Isabelle Balkany a attaqué le chroniqueur Laurent Joffrin et critiqué son avis sur la vaccination anti-Covid-19.

Ce vendredi 27 août, Isabelle Balkany s’en est prise à Laurent Joffrin, sur son compte Twitter. Ayant regardé l’émission L’Heure des Pros, diffusée sur CNews et durant laquelle Pascal Praud a lancé le débat sur ces soignants qui ont été suspendus, car ils ne souhaitent pas se faire vacciner contre le Covid-19, l’ancienne première adjointe au maire de Levallois-Perret n’a pas été convaincue par les arguments avancés. Dans son tweet, elle a lancé, avec ironie : “Nouvel effet secondaire de la vaccination… l’implosion des neurones.”

La femme de Patrick Balkany a ensuite attaqué le chroniqueur qui, selon elle, “‘légitimise’ le licenciement des soignants non-vaccinés”. Sur le plateau de Pascal Praud, Laurent Joffrin a estimé que “si l’on croit que le vaccin est utile, on essaye de faire en sorte que les gens se vaccinent, c’est normal”. Il a également affirmé qu’il est favorable à ce que “le vaccin soit obligatoire”. Dans les commentaires sous la publication d’Isabelle Balkany, plusieurs internautes ont réagi. “Mr Joffrin est arrogant, irrespectueux, désagréable (…) Comment peuvent-ils inviter un tel individu à la télévision ?”, a lancé un utilisateur de Twitter, tandis qu’un autre a rejoint sa vision des choses : “Les soignants anti-vax doivent effectivement changer de métier, comme tous ceux en contact avec du public pro-Covid. Vaccin + gestes barrières, pour le moment c’est la seule solution pour s’en sortir vivant.”

‼️‼️‼️‼️Nouvel effet secondaire de la #VaccinationCovid… l'implosion des neurones… ou lorsque @LaurentJoffrin "légitimise" le licenciement de soignants non vaccinés ! #HDPros @PascalPraud pic.twitter.com/3dQPcoPS3o

Des propos “grotesques”

Quoi qu’il en soit, à chaque apparition sur CNews, Laurent Joffrin est loin de faire l’unanimité. Mardi 24 août, le chroniqueur s’est fait remettre à sa place par le présentateur lorsqu’il a donné son avis sur l’accueil des réfugiés afghans en France. “L’extrême droite cherche à remettre en question les principes républicains, tout le monde le sait !”, avait-il commencé, avant d’assurer que le magazine Valeurs actuelles, pour lequel travaille la chroniqueuse et journaliste Charlotte d’Ornellas, est “un journal d’extrême droite”. “Qu’est-ce qu’il y a de plus à droite ? Oui, les nazis si vous voulez, mais à part ça”, avait-il ajouté, provoquant la stupeur de Pascal Praud. “Là, vous êtes grotesque, franchement”, avait répliqué son interlocuteur.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Federico Pestellini / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet