Iris Mittenaere : ces propos immondes qu’elle a pris en pleine figure !

La jeune femme est revenue sur les réflexions sexistes qu’elle a pu entendre mais est contente de voir que la parole se libère…

Cette semaine, Iris Mittenaere s’est livrée dans le podcast de Télé-Loisirs, intitulé Femmes de télé. Après Sophie Davant, l’ex-Miss France a balancé sur les remarques sexistes qu’elle a dû essuyer. “J’ai déjà eu plusieurs fois l’expérience sur quelques plateaux où l’on me dit ‘t’es beaucoup en pantalon ! Tu mettrais pas une petite jupe la prochaine fois ? !’, ça existe toujours. Et je pense encore plus quand on est Miss, après c’est dommage”.

Mais également des réflexions dont elle se serait bien passée… “J’ai pas forcément envie de citer de noms dans l’univers de la télé. Il y a eu des dénonciations et j’en suis hyper fière”, a-t-elle commencé par dire. “Certaines personnes, dont je ne citerai encore une fois pas le nom, j’ai déjà subi des réflexions dans le milieu de la télé, j’ai déjà subi des phrases horribles qui ne passeront peut être pas. Des “tu pues le cul” d’un certain monsieur, j’ai subi.”

La compagne de Diego El Glaoui a exprimé sa satisfaction de voir la parole se libérer, faisant sans doute référence au documentaire de Marie Portalano sur le sexisme dans le journalisme sportif intitulé Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste et diffusé en mars dernier sur Canal+.

“Je suis hyper fière des filles qui ont ouvert la bouche. Je pense que tout le monde va suivre derrière. Les hommes ont peur maintenant et ils réfléchiront à deux fois.”

Des candidats lui réclament des bisous…

L’animatrice a également parlé du comportement plus que limite de certains candidats de Ninja Warrior, émission qu’elle co-anime avec Denis Brogniart et Christophe Beaugrand. “On a des moments où il y a des candidats qui veulent des bisous, qui arrivent trempés et qui nous embrassent dans le cou. Oui c’est difficile. C’est difficile, quand on a un rôle secondaire, on est là pour les candidats donc ils pensent qu’on est là pour eux, qu’on leur appartient et qu’ils font ce qu’ils veulent… On est un peu un objet”.

À voir également : “Ils nous embrassent dans le cou” : Iris Mittenaere victime du comportement inapproprié de certains candidats dans Ninja Warrior

La Rédaction

Source: Lire L’Article Complet