Héritage de Jean-Loup Dabadie : sa fille et sa veuve se déchirent

D’après nos confrères du Monde, Clémentine Dabadie-Fombonne, fille de Jean-Loup Dabadie, a déposé plainte contre sa belle-mère Véronique Bachet-Dabadie. Elle évoque, entre autres, des objets personnels disparus.

A propos de

  1. Jean-Loup Dabadie

En mai 2020, Jean-Loup Dabadie est mort à l’âge de 81 ans. Cet intime de Johnny, homme de lettres, repose depuis près d’un an à l’Île de Ré, mais sa famille n’a toujours pas trouvé la paix. En effet, et comme le révèle Le Monde ce mardi 9 mars, un conflit a éclaté entre les enfants de Jean-Loup Dabadie et sa veuve Véronique Bachet-Dabadie. Nouveau tournant ce vendredi 5 mars, quand la fille aînée de l’écrivain et parolier, Clémentine Dabadie-Fombonne, a déposé plainte contre sa belle-mère pour “abus de confiance“, “vol” et “recel“.

À nos confrères du Monde, Clémentine Dabadie-Fombonne confie qu’il est “juste” que “cette femme, qui a passé vingt-trois ans de sa vie avec mon père, vive en pleine sécurité, qu’elle soit protégée”, mais dénonce : “Que nous n’ayons rien et que l’héritage ait été volé, ça n’est pas juste.” Le journal a souhaité avoir la version de la veuve de Jean-Loup Dabadie et celle-ci s’est insurgée de mots “tout aussi contraires à la réalité qu’insensés.” D’après Véronique Bachet-Dabadie, tout cela est de la “pure diffamation”.

Ces objets disparus

Clémentine Dabadie-Fombonne regrette la disparition de plusieurs objets personnels de son père dans ses résidences. Montre Cartier, tableau de peintre, stylos Montblanc… Des objets de grande valeur se seraient volatilisés. Sur la plainte, consultée par Le Monde, il est précisé que Véronique Bachet-Dabadie “n’a pas été en mesure de fournir d’explications consistantes“. Toutefois, la veuve a donné sa version des faits à nos confrères : “Il a été démontré à l’ouverture du coffre, à l’inventaire devant témoins, notaires, commissaire-priseur, la présence de stylos, ainsi que des montres dans un coffret préparé à cet effet. Quant aux tableaux évoqués, je n’en connais pas l’existence. Mon mari a eu d’autres demeures à Paris avant ma vie avec lui.”

En outre, la fille aînée de Jean-Loup Dabadie évoque aussi un vide fait autour de son père. “Peu de temps après son mariage avec M. Jean-Loup Dabadie, Mme Bachet a mis en place une stratégie d’isolement, visant à faire le vide autour de son époux et à mettre la main progressivement sur l’ensemble de son patrimoine,” s’est-elle exclamée, bien décidée à avoir les réponses à ses questions.

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet