Grossophobie, images “voyeuristes” : la polémique enfle autour de Karine Le Marchand… avant même la diffusion de l’émission !

Lundi 11 janvier 2021, M6 diffusera le premier épisode d’Opération Renaissance. L’émission portée par Karine Le Marchand, qui suivra le parcours de personnes obèses dans leur perte de poids, est déjà au cœur d’une énorme polémique : associations et internautes s’insurgent contre les dangers que présente le programme.

  • Karine Le Marchand

L’émission n’a pas encore été diffusée, qu’elle se retrouve déjà au cœur d’une immense controverse. Lundi 11 janvier 2021, Karine Le Marchand présentera le tout premier numéro d’Opération Renaissance sur M6. Dans ce programme, que l’ancienne anorexique a elle-même imaginé, les caméras suivront le parcours de dix personnes en situation d’obésité qui s’apprêtent à subir une opération de chirurgie bariatrique. Mais avant même de faire ses débuts à l’écran, l’émission est critiquée de tous les côtés. La polémique a pris de l’ampleur lorsque les associations de lutte contre la grossophobie ont lancé le hashtag #PasMaRenaissance sur les réseaux sociaux, après la publication d’une tribune dans les colonnes de Mediapart. Celle-ci est à l’initiative du collectif Gras Politique – qui avait déjà lancé une pétition contre le projet en 2017 – et réunit d’ores-et-déjà les signatures de centaines d’associations, soignants, militants, journalistes, artistes, et influenceurs.

Une émission “dégradante et mensongère” pour le collectif Gras Politique

Le collectif, qui a vu des extraits de l’émission, dénonce plusieurs points importants. Tout d’abord, le mot “renaissance” : “Le choix de ce terme n’est pas anodin : les personnes obèses sont considérées comme mortes-vivantes tant qu’elles ne réussissent pas à maigrir. Il faut l’intervention magique de la télévision et de sa charismatique prophétesse pour les sauver”, peut-on lire dans la tribune. Pour Gras Politique, Opération Renaissance est un “subtil mélange de docu-réalité et de publicité à peine voilée pour les bienfaits de la chirurgie et de certains chirurgiens”, qui “propose aux gros d’apprendre à vivre, carrément”. Car des conflits d’intérêts sont également évoqués : le collectif cite les liens existants entre Karine Le Marchand, marraine de l’Institut français du Bodylift, et sa fondatrice, chirurgienne dans l’émission. Ainsi, l’association appelle à ne pas se laisser “berner par le filtre de la télévision. Car le programme de Karine Le Marchand fournit selon elle une “présentation idyllique d’un système de santé bienveillant et respectueux des personnes grosses, et d’une prise en charge optimale pour les patients opérés”, alors même que la réalité est tout autre.

Il n’est pas du tout question pour nous de stigmatiser les personnes qui ont fait appel à l’émission et qui se font opérer. On a le plus grand respect pour le parcours de ces gens, parce qu’on le comprend”, précise toutefois la militante Daria Marx, dans la story Instagram de Gras Politique, avant d’ajouter : “Ce qu’on critique, c’est la mise en scène de nos vies, de nos souffrances, de nos parcours… Là, on est en train de faire du divertissement, une télé-réalité, sur un sujet extrêmement grave.” Pour le collectif, l’émission présente une véritable “dangerosité” et risque, à long terme, de “contribuer à la grossophobie ambiante”. Évoquant un manque cruel d’égard pour la “dignité” des personnes obèses, les membres de l’association s’insurgent contre les images “voyeuristes”, “dégradantes” et “mensongères” bientôt diffusées sur M6. “Avec l’obésité, on se permet des choses qu’on ne s’autorise pas avec d’autres maladies. On donne le sentiment que les obèses sont des gens qui ne savent pas prendre soin d’eux”, déclare Crystal, une autre militante de Gras Politique, au Parisien.

Karine Le Marchand défend Opération Renaissance

Dans la presse comme sur les réseaux sociaux, Karine Le Marchand a déjà réagi (avec fermeté) aux accusations de grossophobie qui pèsent contre son émission. L’animatrice phare de M6 – qui a eu l’idée de ce programme après avoir consulté une hypnothérapeute – assure n’avoir “rien à se reprocher” et a même décidé de partager les témoignages des candidats d’Opération Renaissance sur son compte Instagram pour prouver le bien fondé du programme.

A lire aussi : “Opération Renaissance” : la production de l’émission de Karine Le Marchand a-t-elle payé les interventions ?

Source: Lire L’Article Complet