Evan Rachel Wood accuse Marilyn Manson de violences conjugales : « Je ne veux plus vivre dans la peur »

Dans une publication relayée ce lundi 1er février sur son compte Instagram, Evan Rachel Wood révèle avoir été victime de violences conjugales et sexuelles lors de sa relation avec Marilyn Manson.

A propos de

  1. Evan Rachel Wood

  2. Marilyn Manson

Elle ne veut plus rester muette. En 2016 puis en 2018, Evan Rachel Wood révélait avoir été victime de violences sexuelles et conjugales, sans dévoiler le nom de son bourreau. Ce lundi 1er février, la star de la série Westworld a décidé qu’il est temps de faire éclater la vérité. “Le nom de mon agresseur est Brian Warner, plus connu sous le nom de Marilyn Manson, peut-on lire dans une publication relayée sur le compte Instagram de l’actrice. “Il m’a manipulée lorsque j’étais adolescente et m’a horriblement maltraitée pendant des années (…) Je ne veux plus vivre dans la peur des représailles, des calomnies ou du chantage.”

Evan Rachel Wood souhaite donc “dénoncer cet homme dangereux et interpeller les nombreuses industries qui l’ont laissé faire, avant qu’il ne ruine plus de vies.” Et si elle prend désormais la parole, pointant explicitement du doigt la rockstar, c’est en raison de quatre autres femmes qui ont accusé Marilyn Manson d’“abus” mais aussi de manipulation, harcèlement, menaces et viols. “Je suis aux côtés des nombreuses victimes qui ne resteront plus silencieuses”, conclut-elle. Son témoignage confirme des rumeurs circulant sur la Toile, alors qu’elle a révélé les abus dont elle a été victime pour défendre un projet de loi autour des violences conjugales (elle est une farouche féministe), au Congrès américain.

https://www.instagram.com/p/CKvmsUmF1ho/

A post shared by Evan Rachel Wood (@evanrachelwood)

Des années de spéculations

En mars 2018, la comédienne de 33 ans s’est présentée comme “une artiste mais aussi une survivante”, avant de lever le voile sur un calvaire vécu alors qu’elle n’avait que 19 ans.Je me suis réveillée à côté de l’homme qui disait m’aimer et qui violait ce qu’il pensait être mon corps inconscient”, a-t-elle raconté, la gorge nouée, “il me ligotait les mains et les pieds pour me torturer mentalement, physiquement... J’étais attachée, battue, et je devais entendre des choses affreuses (…) il me disait qu’il allait me tuer et j’avais peur de courir, qu’il me trouverait.” Ses déclarations ont troublé les internautes. Sur la Toile, ces derniers ont d’abord cité son ami Mickey Rourke comme le coupable, la principale concerné a affirmé que son témoignage n’avait aucun lien avec l’acteur. Sans pour autant dévoiler l’identité de son agresseur. Et ce, pendant près de trois ans.

Fiançailles et harcèlement

Evan Rachel Wood a partagé la vie de Marilyn Manson de 2007 à 2010. Une idylle en dents de scie durant laquelle l’interprète de The Beautiful People lui a demandé sa main. À la suite d’une première rupture, l’artiste a livré de glaçantes déclarations au sujet de son ancienne dulcinée, affirmant l’avoir harcelée d’appels téléphoniques. “Et chaque fois que je l’appelais ce jour-là – j’ai appelé 158 fois – j’ai pris une lame de rasoir et je me suis coupé le visage et les mains”, disait-il. Et de poursuivre : “J’ai des fantasmes tous les jours où je lui fracasse le crâne avec un marteau.” L’actrice Patricia Arquette l’avait même recadré sur son compte Twitter en 2018 : “Marilyn Manson qui se coupe 158 fois quand il appelle Evan Rachel Wood après leur rupture, ce n’est pas [de l’amour], c’est de l’abus.”

Marilyn Manson Cutting himself 158 x's when he called Evan Rachel Wood after breakup it's not ❤️ it's abuse.. @SPIN

Crédits photos : Arroyo Tammie/AFF/ABACA

Source: Lire L’Article Complet