Emmanuel Macron « un athée primaire » : sa visite inattendue à Lourdes fait grincer

Vendredi 16 juillet, lors d’une visite à Lourdes, Emmanuel Macron a été interpellé par un individu mécontent de sa présence sur place.

Un déplacement présidentiel controversé. Vendredi 16 juillet, Emmanuel Macron a été le premier président de la Vè République à se rendre au sanctuaire de Lourdes dans le cadre d’une visite officielle. Au cours de cette dernière, le chef de l’État a été interpellé par un homme, alors qu’il écoutait la troupe de la comédie musicale “Bernadette de Lourdes” interpréter une chanson. Monsieur, vous êtes un athée primaire, honte à vous, vous n’avez rien à faire ici”, a-t-il lancé à Emmanuel Macron, relate Le Parisien. Aussitôt, le service de sécurité du président est intervenu.

Une scène qui a surpris les fidèles catholiques présents en nombre sur place. “Du temps du général de Gaulle, les présidents entraient fréquemment dans les églises et c’était normal, indiquait l’une d’entre elles à nos confrères. Malgré ce petit “accident”, Emmanuel Macron a poursuivi sa visite et a surtout parlé économie et tourisme dans un cadre particulièrement plébiscité durant l’été pour ses pèlerinages. Sous le soleil, le président de la République s’est offert un bain de foule, enchaînant les échanges verbaux, poignées de main et selfies aux côtés de fidèles catholiques. Le Parisien relate notamment des discussions autour de la réforme des retraites ou encore de la gestion de la crise sanitaire.

Un déplacement à Lourdes qui fait causer

La visite d’Emmanuel Macron à Lourdes a fait grincer les partis de l’opposition. “Et c’est précisément le 16 juillet, date commémorant la rafle du Vel d’Hiv, que #Macron choisit de se placer dans les pas de Pétain en se rendant comme lui à Lourdes. À la violation de la laïcité, à l’insulte à la République, s’ajoute l’injure à la mémoire de la Shoah. Abject.”, a notamment réagi Bastien Lachaud, député La France insoumise, sur Twitter. De son côté, Florian Philippot, président du parti Les Patriotes, a dénoncé l’interpellation de l’homme qui a invectivé Emmanuel Macron : “Un individu interpelle Macron : la réponse est d’une brutalité inouïe qui témoigne de la tyrannie qu’est devenu ce régime ! Sortons de ce cauchemar, vite !”

#Macron à Lourdes. La République humiliée. La #laïcité foulée aux pieds par celui qui est censé en être garant. Le dernier "chef de l’État" à s'y être rendu était Pétain.
Tout le blabla sur la loi laïcité ne servait bien qu'à stigmatiser les musulmans. Honteux.#Lourdes pic.twitter.com/qCdfIgTW16

Un individu interpelle Macron : la réponse est d’une brutalité inouïe qui témoigne de la tyrannie qu’est devenu ce régime !
Sortons de ce cauchemar, vite ! 🇫🇷 #Lourdes https://t.co/STdkaGJxiZ

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Jacques Witt/Pool/Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet