Emmanuel Macron: sa mère explique pourquoi il n'a pas eu d'enfants

Dans son livre Tant qu’on est tous les deux (Flammarion/Versilio) consacré au couple Macron, la journaliste Gaël Tchakaloff a notamment recueilli le témoignage de la mère du Président, Françoise Noguès.

  • Emmanuel Macron
  • Brigitte Macron

Elle a toujours sur qu’Emmanuel était hors du lot, écrit Gaël Tchakaloff. Différent, dès l’enfance, de Laurent et Estelle, cadets de la fratrie. Différent, dans une bulle littéraire, “il aimait les livres, l’écriture”. Différent, “attiré par les gens plus âgés”. Différent, cet enfant si attachant que “toutes ses maîtresses d’école s’en souviennent, tout le monde l’adorait”, se souvient Françoise Noguès. Elle décrit un garçon sociable, entouré de nombreux camarades pour son anniversaire, mais n’ayant gardé aucune amitié de l’époque. “Manu est à l’aise en société, il a besoin de la vie sociale, mais il a aussi besoin d’être solitaire”. Je suis pareille, confie sa mère. Elle raconte ses passions diverses, pour la musique, la littérature. Et bien sûr sa passion pour Brigitte. De quoi suffire à son bonheur? L’amour que lui porte la famille de Brigitte, celui des filles de son épouse, qui surnomme leur beau-père Manu ou des petits-enfants de Brigitte qui l’appellent Daddy. Vous suivez?

Les enfants, pas sa priorité

Alors, devant cet amour exclusif, total, singulier, Françoise Noguès comprend alors l’évidence. Tout est transformé, transcendé, dépassé, y compris le renoncement à ce que son fils donne la vie, écrit l’auteure. “Je connais Manu, quand il a une idée en tête, elle ne le quitte pas… En 2000, je suis partie en vacances avec eux. Je me suis rapidement aperçue qu’il n’était pas grave, pas essentiel, que Manu n’ait pas d’enfants. Quand je vois son frère Laurent qui en a quatre, il est clair que Manu n’aurait pas pu avoir le même profil de famille, je ne pense pas que les enfants soient sa priorité”, confie Françoise Noguès. La vie défile, tout se recoud, se resserre. Désormais, tes petits-enfants (ndlr: l’auteure s’adresse à Brigitte Macron) considèrent ceux de Françoise comme leurs cousins, et réciproquement. Drôle de famille, véritable famille, écrit Gaël Tchakaloff. Celle dans laquelle grandit un futur président, celle dans laquelle un fils tombe fou amoureux de sa professeure de théâtre de vingt-quatre ans son aînée, enseignante dans la même école que celle qu’il fréquente.

A lire aussi : L’ ex-conseiller de François Hollande balance à tout va sur Emmanuel Macron

Source: Lire L’Article Complet