Emmanuel Macron incognito à Montpellier : ce qu’il a caché jusqu’au dernier moment

Lundi 19 avril 2021, Emmanuel Macron était en déplacement à Montpellier (Hérault) afin de présenter sa stratégie sécuritaire. Pour l’occasion, le chef de l’État a fait une virée discrète à bord d’une voiture de la BAC. Une initiative tenue secrète jusqu’à la dernière minute.

  • Emmanuel Macron

Lundi 19 avril 2021, Emmanuel Macron voulait se glisser dans la peau d’un habitant de l’un des “points chauds” de Montpellier (Hérault). Le matin même, un piéton avait été blessé par balles à Montpellier, et plus particulièrement dans le quartier des Beaux-Arts. Le chef de l’État, accompagné du ministre décrié Gérald Darmanin, était en déplacement dans la ville pour échanger avec des policiers ainsi que des habitants. Au cours de son passage en Occitanie, Emmanuel Macron avait organisé, dans le plus grand des secrets, une virée en voiture aux côtés de la BAC pour visiter les quartiers sensibles de Montpellier. Une initiative tenue secrète jusqu’au dernier moment, comme le révèle Ouest France lundi 19 avril 2021. “Lundi après-midi, après avoir passé 40 minutes dans une voiture banalisée avec des policiers de la BAC qui lui ont montré des “points de deal”, le chef de l’État s’est rendu dans un parking en sous-sol dans le quartier pauvre de la Mosson, une étape non-inscrite à son programme”, relatent nos confrères.

C’est au sein de ce quartier d’ailleurs qu’avait eu lieu en février 2021 une opération de police afin de déloger des dealers accusés d’avoir séquestré des habitants. Des habitants exaspérés qui ont interrogé Emmanuel Macron – qui a fait un passage à la télévision américaine – sur le “manque de mixité” des quartiers. “Mon fils m’a demandé si le prénom de Pierre existait vraiment. Cela m’a vraiment choquée. Il faut davantage de mixité dans le collège de ce quartier. C’est vraiment grave”, a fait savoir une mère de famille auprès d’Emmanuel Macron dans des images diffusées lundi 19 avril 2021 par BFMTV.

“Macron démission”

Emmanuel Macron a également été chahuté devant le siège de la CAF (Caisse d’allocations familiales). Certains habitants ont alors scandé “Macron démission“. Mais il en faut plus pour déstabiliser le gouvernement, bien décidé à prolonger sa mission sécuritaire. Mardi 20 avril 2021, le Premier ministre Jean Castex, vacciné, a inauguré un Nouveau Centre pénitentiaire situé à Lutterbach, dans le Haut-Rhin.

Source: Lire L’Article Complet