Emmanuel Macron giflé : Brigitte, inquiète pour son mari "depuis le début"

Emmanuel Macron a reçu une gifle lors de son déplacement dans la Drôme, mardi 8 juin 2021. D’après Bernard Montiel, ami du couple présidentiel qui a réagi dans Touche pas à mon poste sur C8, Brigitte Macron mettrait en garde son époux depuis quelque temps déjà.

  • Brigitte Macron
  • Emmanuel Macron
  • Bernard Montiel

C’était la crainte de Brigitte Macron. Mardi 8 juin 2021, un individu a giflé Emmanuel Macron, qui s’est rendu à Tain-l’Hermitage, dans la Drôme. Ce n’est pas faute d’avoir été averti par sa femme, qui lui conseillerait souvent de se protéger. Dans Touche pas à mon poste diffusé sur C8, Bernard Montiel, qui est un ami du couple Macron, l’a assuré. “Pensez-vous qu’elle peut lui dire : ‘Essaie d’éviter d’aller trop au contact ?’ Parce que je sais qu’elle a très peur pour lui”, a demandé Cyril Hanouna. Et son chroniqueur de répondre :Elle lui dit depuis le début, ça. Mais lui, il est très tactile en plus. Il adore ça.”

L’animateur a ensuite rappelé qu‘”il n’était pas prévu qu’il s’arrête à cette place-là. Il est descendu de lui-même parce que les gens l’appelaient. Il n’y avait pas la personne derrière. C’est de lui-même qu’il est descendu de la voiture et qu’il est allé face aux gens parce qu’il aime le contact, il a besoin”. Et de poursuivre : “On lui reproche tellement à l’Élysée qu’il est bloqué de tout et qu’il n’entend rien. Là, il y est allé et deux minutes après, il a continué à saluer les gens.” D’après Bernard Montiel, le président de la République ne serait pas très réceptif aux conseils de sa femme, à ce sujet : “Madame Macron, c’est évident qu’elle n’a pas envie qu’il s’approche trop. Mais lui, c’est comme ça, il est tactile.”

“Rien ne m’arrêtera”

Alors, les bains de foule deviendraient-ils trop dangereux pour les personnalités politiques et chefs de l’État ? Après cet incident et à l’approche des campagnes présidentielles, cette question est légitime. “Celles et ceux qui rechignent à un contact physique ou verbal un peu trop proche peuvent traîner une image de personnage hautain, impropre à comprendre la population”, soulignent toutefois nos confrères de Libération. Interrogé par le quotidien, un conseiller de l’exécutif rapporte que “Macron voulait être au contact des Français, à portée de gifle, à portée de baffe”. Et de lancer : “Le risque zéro n’existe pas. On ne pourra jamais éviter qu’un dingue s’en prenne au Président.” Quant à Emmanuel Macron, il assure ne ressentir “aucune” appréhension, avant ses prochaines rencontres avec les Français. “D’ailleurs j’ai continué et j’ai salué les personnes présentes qui étaient à côté du monsieur et j’ai fait des photos avec elles. J’ai continué et je continuerai. Rien ne m’arrêtera”, a-t-il confié au Dauphiné Libéré.

Source: Lire L’Article Complet