Emmanuel Macron : ce petit rappel à l’ordre de Brigitte qui n’est pas passé inaperçu

Lors du voyage officiel en Chine du couple présidentiel, qui s’est déroulé entre le 4 et le 6 novembre, la Première dame Brigitte Macron n’a pas hésité à recadrer son époux qui s’était octroyé quelques libertés.

Si Emmanuel Macron se laisse aller, il peut toujours compter sur son épouse pour le rappeler à l’ordre. Le lundi 4 novembre, le président de la République a déposé ses valises en Chine, pour sa deuxième visite d’État. À l’occasion de ce séjour, le chef d’État a inauguré le Centre Pompidou × West Bund Museum, ce projet d’échange artistique culturel majeur entre la France et l’Empire du Milieu. Visiblement passionné par les œuvres présentées lors de l’exposition The Shape of Time, le pensionnaire de l’Élysée, qui avait déjà du retard à son arrivée, n’a pas hésité à prendre son temps, révèle Le Figaro. “Dans la salle du bas, les officiels attendent son discours depuis bientôt deux heures. Tout le monde s’impatiente. Lui se plante devant un tableau de Lee Ung-No, perdu dans ses pensées”, écrivent nos confrères. Face à cette attitude, Brigitte Macron n’a pas manqué de le presser, avec une tape sur l’épaule. “Il faut accélérer”, lui a-t-elle lancé discrètement.

Emmanuel Macron l’a toujours dit, pour lui, tout est une affaire de temps. “Il est normal qu’il y ait encore cette colère car les choses vont prendre du temps. Tout ne se fera pas en un mois”, lâchait-il après la visite d’une mission locale à La Réunion, rappelle Le Figaro, alors que les Gilets jaunes réclamaient une hausse de leur pouvoir d’achat. À Saint-Denis, il avait déclaré à un habitant : “Je suis au milieu de mon mandat donc je suis dans l’action, dans le travail”,ou encore“Tout est entre nos mains. On ne va pas le faire en deux mois. Je n’aime pas le terme de patience, il faut s’armer de détermination.”

Emmanuel Macron avait prévenu les Français, dès le début de sa campagne présidentielle.“Je resterai le maître des horloges, il faudra vous [les médias, nldr] y habituer, j’ai toujours fait ainsi. Je ne vais pas sauter pour aller devant les caméras parce que Mme Le Pen va devant les caméras”, avertissait-il, le 2 avril 2017, sur le plateau de France 2. Mais derrière ce maître des horloges,Brigitte Macron n’est jamais très loin pour veiller au grain. Si la Première dame suit son mari dans ses déplacements, elle prend également soin de lui imposer des rendez-vous et des moments d’ordre privé. Au-delà de son agenda professionnel, elle planifie et organise leurs vacances, et lui rappelle les anniversaires de ses trois enfants, nés d’un précédent mariage. Une présence essentielle.

Crédits photos : Bestimage

Source: Lire L’Article Complet