Elle est "mi-ange mi-démon" : Laeticia Hallyday critiquée par son ex-agente artistique

Dans un livre à paraître ce jeudi 28 novembre, Laurence Favalelli, qui a travaillé pendant plus de six ans auprès du clan Hallyday, raconte Laeticia sous un jour peu glorieux.

Voici un nouvel ouvrage qui éclaire sur ce qui est devenu l’affaire la plus commentée ces deux dernières années : la guerre de l’héritage de Johnny Hallyday. Alors que ces dernières semaines, Laura Smet et David Hallyday ont fait un geste d’apaisement, Laurence Favalelli, qui a travaillé de 2012 à 2018 auprès de Johnny et Laeticia Hallyday, raconte son expérience dans Laeticia H. Au cœur du clan Hallyday (éditions Michel-Lafon), en librairies demain. Les trois premières années, elle a été assistante du manager du Taulier Sébastien Farran, avant de devenir l’agent artistique de Laeticia Hallyday jusqu’à la fin 2018.

Laurence Favalelli, qui a choisi de quitter son poste il y a un an, fait apparaître dans son ouvrage Laeticia Hallyday comme “mi-ange mi-démon“. Elle revient entre autres sur une anecdote troublante, alors que le rockeur encore en vie est condamné par la maladie. Un extrait que publie ce jour le magazine Elle : “Il y a du monde autour de la table de la cuisine. Laeticia, David Khayat, Hélène Darroze, Caroline de Maigret, moi… C’est un déjeuner comme un autre, comme il y en a eu mille. La discussion, insensiblement, a roulé sur Laura et David. Elle a peut-être même pris naissance dans cette dernière visite de Laura [à son père malade, ndlr]. Je n’y ai pas prêté attention, je n’ai pas vu les lèvres de Laeticia se crisper un peu plus, elle qui est déjà à cran du matin au soir, et lâcher : “Ils ont raison d’être inquiets, ils n’auront rien !”Sur le coup, Laurence Favalelli ne comprend pas l’allusion.

“C’était une décision de Johnny donc on faisait avec”

Dans une interview accordée ce mercredi au Parisien, Laurence Favalelli explique aussi : “Je voyais bien que Laeticia était en rivalité avec Laura, j’entendais ses piques contre elle, j’ai vu Laura et David repartir de Marnes-la-Coquette sans pouvoir voir leur père avant sa mort, mais je n’aurais jamais imaginé un truc pareil. Je parle dans le livre d’un attentat tellement c’était la guerre, le chaos, la débandade. Pourquoi tant de haine de part et d’autre ?” L’ancienne agent artistique de Laeticia Hallyday raconte encore : “Pour moi, le déni de filiation, c’est terrible ! (…) Mais c’était une décision de Johnny donc on faisait avec. Et Laeticia ne voulait pas en démordre. On a été plusieurs à lui dire de négocier, y compris Sébastien Farran, mais on s’est tous cassé les dents.” Depuis, la bataille judiciaire est toujours en cours, mais les deux parties semblent prêtes à déboucher sur un accord.

Source: Lire L’Article Complet