Elizabeth Olsen autrefois taclée en vidéo par ses sœurs Mary-Kate et Ashley

Vous l’ignorez peut-être mais il existe une vidéo dans laquelle Mary-Kate et Ashley Olsen taclent leur petite sœur Elizabeth Olsen. Découvrez vite pourquoi !

Après vous avoir dévoilé l’identité des partenaires des stars de la série WandaVision, il est temps d’en découvrir un peu plus sur Elizabeth Olsen. Et pour cause, beaucoup d’entre vous ne le savent pas mais l’actrice est la petite sœur de Mary-Kate et Ashley Olsen. Si elles sont aujourd’hui très complices, leur relation n’a pas toujours été simple en grandissant. Lorsqu’elles étaient plus jeunes, les célèbres jumelles avaient même réalisé un diss track, une chanson intitulée “B-U-T-T Out” dans laquelle elles rembarrent ouvertement leur cadette. Un titre issu des Aventures de Mary-Kate et Ashley, leur ancienne série de vidéos musicales pour enfants. Dans cet épisode, le duo devait mener une enquête dans un manoir mais ne voulait pas que leur frangine soit de la partie et n’avait donc pas hésité à lui dire cash.

For those of you just learning (??) that Elizabeth Olsen is Mary-Kate and Ashley’s sister, may I present the song they released specifically to dunk on Lizzie pic.twitter.com/TdLlZKnoXy

Dans ce fameux clip vidéo, on peut alors entendre Mary-Kate et Ashley Olsen chanter : “Lizzie bébé, on préfère que tu ne viennes pas aujourd’hui. Maintenant va-t’en et dis au revoir. On préférerait être prises dans une tornade que d’être suivies par notre sœur. On préférerait manger des escargots frits, perdre tous nos ongles ou se baigner dans une piscine de bave. Hasta la vista, petite sœur ! Mêle-toi de tes affaires !” Que les fans se rassurent, le morceau est bien évidemment humoristique. Et pourtant, celui-ci est vite devenu viral et fait actuellement jaser sur les réseaux sociaux. Les principales intéressées réagiront-elles à ce buzz ? Affaire à suivre. En attendant, sachez que Chris Evans et Elizabeth Olsen ont potentiellement été en couple si l’on en croit cette interview qui avait semé le doute.

Source: Lire L’Article Complet