Elizabeth II attend Harry : cette invitation qui fait parler

Alors que le prince Harry devrait faire son retour au Royaume-Uni dans quelques semaines pour honorer sa mère, la reine Elizabeth II a décidé de faire un pas vers son petit-fils. Un geste qui prouve que la souveraine est prête à mettre les rancoeurs de côté.

La reine Elizabeth II pourrait-elle être celle qui réconcilie enfin le prince Harry et le reste des membres de sa famille ? Depuis le départ des Sussex du Royaume-Uni, lassés du harcèlement constant des tabloïds britanniques, la souveraine a tenté d’apaiser les tensions entre son petit-fils et la Couronne, malgré son incompréhension face aux révélations multiples du prince Harry dans les médias américains. Selon les informations du Daily Mail, la reine aurait fait un pas de géant vers Harry en le conviant pour un déjeuner en tête-à-tête au château de Windsor.

Dans quelques semaines, le duc de Sussex, qui vient d’accueillir son deuxième enfant avec Meghan Markle, devrait une nouvelle fois poser ses valises au Royaume-Uni, pour inaugurer une statue de la princesse Diana, exposée dans le Sunken Garden, aux abords du palais de Kensington, lors de ce qui aurait dû être son 60e anniversaire. L’occasion pour le prince Harry de retrouver son grand frère le prince William, avec qui les liens n’ont jamais été aussi tendus. La reine Elizabeth II, qui n’a plus l’occasion de voir le prince Harry aussi régulièrement qu’avant, a souhaité s’installer avec lui pour évoquer les blessures du passé.

La générosité de la reine

Pour le journaliste Richard Eden, la reine Elizabeth II fait preuve d’une grande bonté de coeur avec son petit-fils. “C’est typique de la générosité de Sa Majesté. Le déjeuner sera une chance pour tous les deux de mettre les choses à plat“, lui a confié une source. Le prince Harry, quant à lui, a tenu à rendre un bel hommage à sa grand-mère en prénommant sa fille Lilibet, le surnom donné à la reine Elizabeth lorsqu’elle était plus jeune. Un geste qui témoigne de l’affection du duc de Sussex pour sa grand-mère, lui qui avait lavé tout soupçon contre la souveraine lorsque les allégations de racisme d’un membre de la Couronne ont été proférées.

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet