Didier Raoult : son plus grand regret après sa rencontre avec Emmanuel Macron

Didier Raoult se dévoile d’une façon surprenante dans le livre Raoult, Une folie française. On y apprend même que le professeur a eu un grand regret après sa rencontre avec Emmanuel Macron.

Didier Raoult

Emmanuel Macron

C’est un des livres les plus croustillants qui s’apprête à sortir. Dans Raoult, Une folie française, qui paraîtra le 2 juin prochain chez Gallimard, les journalistes Ariane Chemin et Marie-France Etchegoin ont tenté d’en savoir plus sur le célèbre professeur. L’occasion pour l’infectiologue rendu célèbre lors de cette pandémie de Covid-19 de se dévoiler encore plus, au risque de paraître encore plus mégalo aux yeux des Français. Dans les colonnes du Monde, qui dévoile les bonnes feuilles de cette enquête, on apprend notamment que Didier Raoult serait, selon ses dires, beaucoup plus intelligent que la moyenne. “Je vais vous raconter une chose que je n’ai confiée à personne, a-t-il révélé aux deux auteures. Un jour, alors que j’avais 14 ans, un pédopsychiatre a dit à mon père : ’Ecoutez, votre gosse a 180 de QI. Laissez-le faire. Tout ira bien’.” Une confession bien surprenante mais ce n’est pas la seule du livre Raoult, Une folie française !

Une rencontre au sommet

Les journalistes Ariane Chemin et Marie-France Etchegoin reviennent également sur la fameuse rencontre entre Didier Raoult et Emmanuel Macron. Le 9 avril 2020, le professeur – qui a déjà fait beaucoup parler de lui pour son traitement à la chloroquine qu’il dit efficace pour lutter contre la Covid-19 -, reçoit en effet la visite du président de la République. Le chef de l’Etat a ainsi fait le déplacement à l’IHU de Marseille. Outre la visite officielle de l’établissement et la rencontre du personnel hospitalier, Emmanuel Macron s’était entretenu avec l’infectiologue. Un honneur rappelle le livre pour ce “fils de militaire” qui a pourtant eu un grand regret. Didier Raoult aurait rêvé que le mari de Brigitte fasse une entrée remarquée en atterrissant sur le toit de l’hôpital ! “En hélicoptère (…) Ça aurait eu encore plus de gueule“, peut-on lire.

Malgré cette petite déception, Didier Raoult ne reste pas moins très admiratif du président et garde un grand souvenir de leurs échanges. “Vous savez, parfois, on a l’impression que les cervelles se frottent les unes contre les autres, a-t-il expliqué. Quand cela arrive, comme avec le président, c’est agréable. Macron est comme moi, ça se voit assez rapidement, il sait reconnaître les gens qui sont intelligents. En plus, il est horriblement sympathique.” Reste à savoir si le chef de l’Etat possède un QI aussi élevé que le professeur.

Source: Lire L’Article Complet