Delphine Jubillar géolocalisée par sa belle-mère Nadine : elle explique les raisons de son geste

Placée en garde à vue avant d’être mise hors de cause par la police, la belle-mère de Delphine Jubillar, Nadine, a révélé aux enquêteurs pourquoi elle avait géolocalisé sa belle-fille, comme l’a révélé Le Nouveau Détective mercredi 11 août 2021.

  • Delphine Jubillar

Disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, Delphine Jubillar reste encore introuvable à l’heure actuelle. Suspecté d’être impliqué dans la disparition de sa femme, avec qui il était en instance de divorce, Cédric Jubillar a été mis en examen pour “homicide volontaire sur conjoint“, et placé en détention provisoire. Ayant drastiquement changé de look depuis qu’il est derrière les barreaux, Cédric Jubillar continue de clamer son innocence. Au début de l’enquête, certaines rumeurs affirmaient que la jeune infirmière aurait pu être victime d’un complot familial. À ce titre, la mère de Cédric Jubillar, Nadine, fut elle aussi placée en garde à vue, avant d’être innocentée.

Concrètement, les enquêteurs souhaitaient savoir pourquoi la belle-mère de Delphine Jubillar avait aidé son fils à géolocaliser sa femme à partir de son téléphone portable, comme l’a révélé Le Nouveau Détective mercredi 11 août 2021. Le magazine avance par ailleurs que Nadine Jubillar n’aurait “jamais porté Delphine dans son cœur“. En fait, la mère de Cédric Jubillar, qui a perdu la garde de ses enfants depuis son placement en détention, a expliqué à la police qu’elle voulait “juste prouver à [s]on fils que Delphine ne le trompait pas“. Finalement, Nadine Jubillar a été mise hors de cause par les enquêteurs après leur avoir fourni un “alibi en béton” pour la nuit durant laquelle la jeune femme âgée de 33 ans a disparu.

Se prononcer aujourd’hui, pour elle c’est beaucoup trop dur

Bien que la mère de Cédric Jubillar ait longtemps soutenu son fils face aux accusations qui pèsent sur lui, elle n’est cependant plus en mesure de pourvoir affirmer l’innocence de son enfant dans cette affaire, comme l’avait indiqué un article publié dans les colonnes du journal La Dépêche le dimanche 4 juillet 2021. “Se prononcer aujourd’hui, pour elle c’est beaucoup trop dur. Mais justement, tout ce à quoi elle aspire, c’est de savoir. Savoir ce qui est arrivé à sa belle-fille, savoir si son fils est responsable de quelque chose, pour répondre à ses petits-enfants quand ils seront en âge de poser des questions“, avait souligné son avocate, Me Jessica Chefaroudi.

Cédric Jubillar reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu’au jugement définitif de cette affaire.

Source: Lire L’Article Complet