Clémentine Célarié confie avoir été victime de violences conjugales

Invitée sur les ondes d’Europe 1 ce lundi 28 octobre 2019, Clémentine Célarié a révélé avoir subi les abus d’un ancien compagnon. Non Stop People vous en dit plus.

C’est un chapitre de sa vie douloureux qu’a accepté de rouvrir Clémentine Célarié sur Europe 1. Ce lundi 28 octobre, la comédienne était invitée sur la station de radio. Et au détour de son interview, elle a levé le voile sur les violences conjugales dont elle a été victime. “Moi j’ai vécu ça. Mais je n’en avais jamais parlé parce que je n’ai pas été en danger de mort. Mais ça a été quand même loin” révèle-t-elle. A l’image de nombreux témoignages, celui de Clémentine Célarié indique qu’elle n’est pas allée trouver de l’aide auprès de la police à l’époque. “Mais jamais je n’aurais été porté plainte, parce que c’est lié à un rapport amoureux, parce que quelques temps après, l’homme que vous aimez pleure dans vos bras en vous disant qu’il ne le fera plus jamais… “

“On est énormément à vivre ça”

La maman de trois enfants de 62 ans décide aujourd’hui de prendre la parole et de faire part de son expérience. Et pour cause, elle constate l’évolution des mentalités et espère toujours plus de “considération” vis-à-vis des femmes abusées physiquement. “Je dis ça exprès parce que je pense qu’on est énormément nombreuses à vivre ça. Si j’avais su, si ça avait été aujourd’hui en 2019, je pense qu’avec tout le dialogue et tout ce qu’on fait autour de ça, naturellement, je me serais dit : ‘C’est pas parce que tu vas aller voir les flics qu’on va te regarder comme une machin’. En plus, quand t’es connue, c’est pire. Il faut que ça devienne normal de pouvoir être protégée quand on se fait taper dessus, et sans que non plus qu’on se dise qu’on va tuer l’homme qui nous a tapé dessus. On ne veut pas ça. “

“Il faut que ça devienne normal d’être protégée quand on se fait taper dessus”

Pour la première fois, Clémentine Célarié confie avoir été victime de violences conjugales

 Pour participer : 3921

 Pour écouter : https://t.co/2HBhhaEeJP

 Pour réagir : #Europe1 pic.twitter.com/n7wm3qgAqr

Source: Lire L’Article Complet