« C’est faux » : Coralie Dubost remet à sa place Jean-Lin Lacapelle

Sur BFMTV, Coralie Dubost s’est légèrement écharpée avec le député européen Jean-Lin Lacapelle, qui critiquait les décisions de l’exécutif. Elle n’a pas hésité à le remettre à sa place, notamment sur les chiffres de la vaccination.

A propos de


  1. Coralie Dubost

C’était tendu ce mercredi 31 mars sur le plateau de BFMTV. Bruce Toussaint recevait Coralie Dubost, députée LREM de l’Hérault, et le député européen Jean-Lin Lacapelle. Alors que Emmanuel Macron doit prendre la parole à 20 heures pour faire de nouvelles annonces, l’homme a estimé que la France devait composer avec “un gouvernement qui manque d’humilité” Et de regretter : “Zéro mea culpa“, en référence à la prise de parole tardive du président de la République pour évoquer la stratégie vaccinale.

Quant à la stratégie de vaccination, quand Emmanuel Macron dit qu’il faut y aller plus fort… Ce matin, je lisais que la France était passée 41e au niveau des vaccinations“, a ensuite dénoncé Jean-Lin Laceppelle, devant une Coralie Dubost qui a voulu l’interrompre pour dire sa vérité. “Je vous laisse répondre mais vos chiffres ne sont pas bons,” lui a fait remarquer la compagne d’Olivier Véran. Ce qui n’a pas empêché le député européen de développer : “Nous sommes mauvais depuis le départ, nous sommes débordés. Nous étions dans mauvais en amont dans les négociations, mais très mauvais sur l’exécution. Par exemple, on n’avait pas de vaccinodromes alors que l’Allemagne en avait déjà“.

Coralie Dubost défend l’exécutif

Face à ces arguments qui ne vont pas dans le sens de l’exécutif, celle qui est surnommée “bébé Macron” est montée au créneau. “Faut pas tout confondre puisqu’à l’échelle de l’union européenne, la France est un des pays qui vaccine le plus sur la proportion de la population,” a expliqué Coralie Dubost. Et d’admettre : “Dans les contrats, oui, il y aura des choses à tirer de ce qui a été fait. Des leçons seront tirées de tout ce qui a été décidé“.

Crédits photos : Capture écran : BFMTV

Autour de

Source: Lire L’Article Complet