"C'est chic" : pourquoi Carla Bruni peut dire merci à Nicolas Sarkozy

Invitée au micro de Leïla Kaddour-Boudadi pour la promotion de son nouvel album éponyme, Carla Bruni en a profité pour faire une confession quant à sa relation avec Nicolas Sarkozy, qui, selon elle, a été bénéfique pour sa carrière.

Carla Bruni est fière de l’homme avec qui elle partage sa vie, et elle tient à le faire savoir. Invitée au micro de Leïla Kaddour-Boudadi ce lundi 12 octobre sur Franceinter, la chanteuse, en pleine promotion de son nouvel album intitulé Carla Bruni, a évoqué sa musique mais également son couple, qui a boosté sa carrière, notamment à l’étranger. “Mon homme ne m’a pas fermé que des portes vous savez, surtout à l’étranger. Le fait que je l’ai accompagné dans ces années-là, que je sois l’épouse d’un ex-président de la République française, en fait dans les autres pays c’est plutôt une facette de ma vie qui ne leur déplaît pas (…)C’est chic“, a déclaré l’ancienne Première dame, consciente que cette nouvelle étiquette a pu attirer les regards et aidé à gonfler sa popularité dans le monde.

Galerie: “J’étais tellement épuisé” : Enrico Macias en dépression, ses terribles confidences… (Public)

Une confidence très transparente de la part de Carla Bruni, qui a désormais tourné la page de cette vie à l’Elysée, elle qui semble beaucoup plus apaisée depuis que son époux n’est plus constamment sur le devant de la scène, en témoigne cette récente scène cocasse devant les caméras de télévision italiennes.

“J’avais peur tout le temps”

Si elle a épaulé l’homme de sa vie jusqu’au bout de ses ambitions politiques, Carla Bruni avait confié quelques années plus tard n’avoir pas très bien vécu la pression et les menaces qui pesaient sur Nicolas Sarkozy lorsqu’il était président. “J’avais peur tout le temps. J’avais peur tout le temps pour mon mari, j’avais peur moi, de faire quelque chose qui n’allait pas. J’avais peur tout le temps que quelqu’un invente ou raconte quelque chose. J’avais peur qu’on le tue, qu’il se passe quelque chose de très grave. J’avais peur de toutes ces choses graves sur ses épaules“, avait-elle confié sur le plateau de Quotidien.

Source: Lire L’Article Complet