César 2020 : Guillaume Canet évoque l’ambiance tendue de la dernière cérémonie

Tout récemment, Guillaume Canet a fait référence aux événements qui ont agité la dernière cérémonie des César. Dans un Instagram Live avec Ary Abittan, il a évoqué ses conditions de confinement et son sentiment à peine voilé sur le paysage du cinéma français.

Guillaume Canet, qui a été distingué une fois d’un César du meilleur réalisateur en 2007 pour son film Ne le dis à personne, a fait un commentaire concernant l’illustre Académie. Dans une interview en live sur Instagram, celui qui va réaliser le prochain volet des aventures d’Astérixévoque d’abord avec Ary Abittan comment il vit cette période de confinement de la France. Je bosse, je bosse comme un con (…) J’en profite pour écrire. Interrogé peu après sur son César, le studieux réalisateur répond avec une remarque qui peut vouloir dire plusieurs choses : “Un César, je suis pas près d’en avoir un nouveau là, vu l’ambiance.

Guillaume Canet : sceptique quant à l’avenir du cinéma ?

Avec cette remarque, Guillaume Canet fait directement référence à la dernière cérémonie organisée par l’Académie des Césars, qui a été le théâtre de nombreux rebondissements qu’elle continue d’accuser. La nomination de Roman Polanski dans douze catégories était apparue comme une prise de position de très mauvais goût aux yeux des médias, du monde du cinéma, comme des militantes et des militants de la cause féministe. Cette reconnaissance intervenait en effet en plein procès pour violences sexuelles du célèbre producteur américain Harvey Weinstein, et suite aussi aux révélations d’Adèle Haenel contre le réalisateur Christophe Ruggia ainsi qu’aux nouvelles accusations de viol accablant Polanski lui-même. Si les tenants et les aboutissants de sa remarque ne sont pas évidentes, son positionnement lui l’est. Guillaume Canet avait déclaré en 2018 soutenir le mouvement #metoodans une interview au journal Le Monde : “J’ai très bien compris cette libération de la parole, qui me semble importante. Tous les êtres humains doivent être égaux, en respect comme en salaire. Je crois que les choses vont évoluer dans le cinéma.” Guillaume Canet rejoint à son tour le débat qui continue de diviser au sein du secteur du film, la crise existentielle qui est encore loin d’être révolue…

Source: Lire L’Article Complet