Céline Dion en deuil et "profondément attristée" : ce décès d'un proche qu'elle doit affronter

C’est un nouveau drame auquel Céline Dion doit faire face. Ce 14 décembre, un de ses proches est décédé des suites du coronavirus.

Mes mauvaises nouvelles, et mauvais souvenirs, s’enchaînent pour Céline Dion. Si la chanteuse est à l’arrêt depuis plusieurs mois concernant sa tournée et ses concerts, ce 14 décembre, cette dernière a appris le décès d’un être cher.

C’est sur son compte Instagram que l’on apprend la triste nouvelle. Pierre Lacroix, un ami de longue date de la star Québécoise est décédé à l’âge de 72 ans suite à une infection au coronavirus. Selon les informations de l’ancien partenaire du défunt, Robert Sauvé, l’ex DG des Nordiques du Québec serait décédé d’une « crise cardiaque certainement causée par la COVID-19 » qu’il a contractée il y a quelques semaines de ça. Si son état semblait stable et même en phase de guérison, depuis ce samedi 12 décembre, les nouvelles étaient devenues très mauvaises concernant Pierre Lacroix.

Très proche de René Angélil, ce dirigeant de Hockey était aussi un ami de Céline Dion. C’est d’ailleurs pour cette raison que la chanteuse a tenu à lui rendre un hommage particulier. Sur son compte Instagram, cette dernière a ainsi partagé un cliché de son mari et elle, aux côtés de Pierre Lacroix et son épouse, accompagné d’une légende bouleversante, “Je suis profondément attristée d’apprendre le décès de Pierre Lacroix. Pierre était le meilleur ami de René et nous avons partagé tant de moments merveilleux avec lui et son épouse Coco. Quel privilège de les avoir tous les deux dans nos vies. Mes pensées vont à Coco et à leurs fils Martin et Éric, ainsi qu’à toute leur famille. Avec tout notre amour, Céline, René-Charles, Nelson & Eddy xx…”.

https://www.instagram.com/p/CIwdVRTnxzc/

Une publication partagée par Céline Dion (@celinedion)

Une mauvaise nouvelle qui arrive moins d’un mois après le souvenir d’un douloureux moment pour Céline Dion, la mort de sa nièce, “Très tôt dans ma vie, avant même d’avoir des enfants, j’ai compris combien investir en pédiatrie pouvait être porteur d’avenir et d’espoir. Il y a près de 30 ans, ma nièce Karine, soignée ici à Sainte-Justine, s’éteignait à l’âge de 16 ans après un long combat contre la fibrose kystique”.

À voir aussi : Lara Fabian : ses révélations sur Céline Dion 

La rédaction

Source: Lire L’Article Complet