Cédric Villani questionné sur son autisme : "Les échanges ont été intenses"

Questionné à propos de son éventuel autisme dans l’émission “Quotidien”, Cédric Villani a tenu à mettre les choses au clair. L’homme politique a publié un long communiqué sur les réseaux sociaux pour détailler son ressenti.

C’est une séquence qui a provoqué beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux. Et pourtant, c’est en connaissance de cause, et avec beaucoup d’humanité et de simplicité, que Cédric Villani a accepté de jouer le jeu de l’émission Quotidien. Le mercredi 27 novembre 2019, l’homme politique s’est retrouvé confronté à une question frontale à propos des rumeurs qui le disent autiste. “Je tiens à préciser qu’à aucun moment je n’ai été choqué, précise-t-il dans un communiqué de presse publié sur Twitter. Certes, les échanges ont été intenses et francs mais amenés avec le plus grand respect.

Suite à la diffusion de ces images, Cédric Villani s’est retrouvé au centre d’une vague de soutien, de la part, même, de certains de ses opposants politiques. “Très touché” par cet élan, le député a retourné le problème en expliquant que cette interrogation ne devrait pas “être vue comme stigmatisante” puisque “l’autisme ne devrait pas être stigmatisé“. “La courte séquence postée sur les réseaux sociaux peut donner l’impression d’une question brutale et posée à la va-vite, poursuit-il. Cela n’a pas du tout été le cas : la discussion a duré plus d’une heure. Les journalistes de Quotidien et mon équipe de campagne ont échangé la semaine dernière : je savais que le sujet de l’autisme faisait partie des thématiques de l’entretien.

Voici ma raction suitela diffusion de l’mission @Qofficiel d’hier soir. Merci pour vos nombreux messages. pic.twitter.com/PkbtsUKrKX

Xavier Garcia, Valérie Pécresse, Marlène Schiappa avaient notamment épinglé l’émission Quotidien sur les réseaux sociaux, dénonçant, si ce n’est l’irrespect, une certaine maladresse. Pour rappel, Cédric Villani s’en était sorti avec une classe rare face au journaliste Paul Larrouturou. “Est-ce que moi je suis autiste ? Je ne sais pas, je ne me suis jamais fait diagnostiquer, avait-il simplement précisé. Je n’ai jamais éprouvé le besoin de me faire diagnostiquer. Et qu’est-ce que ça changerait ?” Mais comme il le dit lui-même, il reste encore un long chemin à parcourir…

“Il est autiste asperger Villani ? “, les observateurs de la campagne de la mairie de Paris se posent la question. Alors @PaulLarrouturou a voulu lui donner la parole sur ce sujet dlicat, sa rponse #Quotidien pic.twitter.com/nU36DYa43G

Source: Lire L’Article Complet