Caroline Margeridon élevée "dans le luxe" : tous les détails de sa jeunesse dorée

Caroline Margeridon a été élevée dans une famille très aisée. La célèbre acheteuse de l’émission Affaire Conclue sur France 2 a fait de rares confidences sur sa jeunesse dorée dans le podcast Parent d’abord de Télé-Loisirs.

  • Caroline Margeridon

Caroline Margeridon a toujours su ce qu’elle voulait faire de sa vie. “J’avais décidé, dès l’âge de 5 ans, que je serais marchande, au grand désespoir de mes parents, qui voulaient que je fasse des études” , avait-elle confié il y a quelques mois à Télé-Loisirs. L’acheteuse de l’émission Affaire Conclue a donc commencé sa carrière très tôt : à cette époque là, elle vendait déjà ses quelques trouvailles dénichées dans les poubelles à la foire de Chatou, sous l’oeil avisé de sa mère qui tenait une boutique à Honfleur et sur les marchés aux puces. L’acolyte de Julien Cohen a réussi son pari et peut se targuer d’être, à 54 ans, à la tête d’un business florissant en plus de ses activités à la télévision : un magasin d’antiquités aux puces de Saint-Ouen.

Une affaire de famille

Caroline Margeridon a ça dans le sang. Son grand-père était en effet un homme d’affaires accompli “qui avait une grosse entreprise avec 4000 employés”. L’ex bonne amie de Pierre-Jean Chalençon a donc vécu une jeunesse de rêve : “J’avais des parents qui nous ont élevés dans le luxe. On avait des chevaux de polo, une maison à Deauville”, s’est-elle souvenue dans le podcast Parent d’abord de Télé-Loisirs. Mais ses parents possédaient également une belle ouverture d’esprit : “On nous a élevés dans des 5 étoiles, mais on allait aussi dans des routiers. Ce n’est pas l’argent qui fait l’éducation”, a-t-elle assuré avant de revenir sur un souvenir qui l’a beaucoup marqué : sa séparation. “D’ailleurs, je n’en ai pas toujours eu de l’argent. Quand j’ai quitté le père de mes enfants, je suis parti avec rien à 4 heures du matin, avec deux valises sous le bras et mes couffins”, a-t-elle expliqué.

Caroline Margeridon a en effet quitté son ex-mari, le jockey Gérald Mossé, quand ses enfants Alexandre et Victoire n’avaient que 9 et 18 mois. Le sportif est parti vivre à Hong-kong et la mère de famille a dû tout gérer pendant son absence. Mais Caroline Margeridon a mis un point d’honneur à ne pas le dénigrer devant eux : “J’ai beaucoup protégé mes enfants en disant : ‘Pauvre papa, il vit loin, il ne peut pas vous voir’. Mes enfants sont nés avec une structure, une colonne vertébrale, sans le déni ni la haine du papa qui était absent. J’ai toujours refusé de critiquer un père qui part, car les enfants n’y sont pour rien”. Pas question pour autant de donner son célèbre nom de famille à ses enfants, qui s’appellent donc Margeridon, comme elle. Caroline Margeridon n’a d’ailleurs pas laissé le choix à son ex : la passionnée d’objets anciens tenait avant tout à transmettre l’héritage de son grand-père.

Source: Lire L’Article Complet