Burn-out parental : "Zone Interdite" lève le voile sur ce phénomène qui touche de plus en plus de Français

Dimanche 7 février 2021, l’émission Zone Interdite consacrait un numéro exclusif portant sur un fait de société qui toucherait de plus en plus de Français : le burn-out parental. Ophélie Meunier et ses équipes sont allées à la rencontre de familles dépassées par leurs enfants turbulents.

  • Ophélie Meunier

La crise sanitaire n’a rien arrangé au quotidien de certains foyers ! École à la maison durant les confinements, devoirs, discipline… Beaucoup de parents se laissent vite déborder par leurs vies de famille et perdent le contrôle sur leurs enfants. Ce mal a bien un nom, bien qu’il soit difficile d’en parler au risque de se faire juger sur son rôle de parent, il s’agit du burn-out parental. “Papa et maman craquent”, l’épisode de Zone Interdite du dimanche 7 février 2021, a pour but de lever le voile sur ces familles qui se retrouvent démunies face aux caprices de leurs enfants. L’émission nous apprend qu’il existe de plus en plus de solutions afin d’aider les familles à se retrouver, comme des thérapies et même des centres de relèves. Durant un an, Ophélie Meunier et ses équipes ont suivies le quotidien de plusieurs familles, dont Laetitia et David, parents de Tyron, 5 ans. Vivant en Seine-et-Marne, le jeune couple n’a plus aucune emprise sur le garçon qui n’en fait qu’à sa tête, allant même jusqu’à vouloir en découdre avec son propre père.“Je me barre”, dit le garçon qui prend son blouson et se dirige vers la porte. “Il dit la même chose que nous, c’est sous la colère”, explique Laetitia, la jeune maman, épuisée par le comportement de son fils. “Quand on est stricts, ça ne va pas, quand on n’est pas stricts, ça ne va pas non plus”, déplore David, le papa, complètement dépassé, lui aussi, par les évènements.

Burn-out parental sur M6 : dans l’infernal quotidien des parents

“Un jour, je n’ai pas réussi à me lever, mon corps s’est bloqué. Mon médecin m’a fait un arrêt de travail de plusieurs mois pour que je me repose. Il m’a dit que j’avais littéralement implosé”, confesse Alba, 36 ans. Cette mère de quatre enfants que l’équipe de Zone Interdite a suivie n’a pas un moment pour elle et se laisse écraser par le poids de la charge mentale, de sa vie professionnelle et des tâches quotidiennes à la maison, comme l’explique Le HuffPost.

S’il existe peu de chiffres sur le burn-out parental en France, on estime qu’il touche entre 5 et 8% des parents en Belgique, d’après une étude menée par l’Université Catholique de Louvain en 2019. La pression sur les parents n’a jamais été aussi forte et le temps dont ils disposent pour exercer leur parentalité n’a jamais été aussi restreint. On peut supposer que le burn-out ne va faire qu’augmenter en prévalence, affirme Moïra Mikolajczak, chercheuse en psychologie et co-auteure du livre Le burn-out parental, l’éviter et s’en sortir (Ed. Odile Jacob, 15,99 euros).

Source: Lire L’Article Complet