Britney Spears : les révélations choc d’Iggy Azalea sur les « restrictions » imposées par son père

Britney Spears a dénoncé l’emprise que son père Jamie a sur elle depuis treize ans au tribunal de Los Angeles, le 23 juin dernier. Depuis, de nombreuse stars lui ont apporté leur soutien. Parmi elles, la rappeuse Iggy Azalea, elle-même victime du père de la pop star il y a quelques années.

Britney Spears

Iggy Azalea

Après Mariah Carey, Justin Timberlake ou encore Christina Aguilera, c’est au tour d’Iggy Azalea de sortir du silence et de porter secours à Britney Spears via son compte Twitter. Les deux chanteuses avaient collaboré ensemble en 2015 pour la chanson Pretty Girls. La rappeuse australienne a affirmé ce jeudi 1er juillet qu’elle avait été témoin des “restrictions” auxquelles Britney est soumise par la tutelle de son père Jamie, qui rejette toute responsabilité. “Ecarter de Britney Spears une personne qu’elle qualifie d’abusive relève de la morale et de l’humanité les plus basiques. Ce qui se passe devrait être illégal, a assuré Iggy dans un long tweet.

La jeune femme de 31 ans assure avoir été témoin des “mêmes comportements que Britney a décrits la semaine dernière concernant son père”. “Je veux la soutenir et dire au monde qu’elle ne ment pas et qu’elle n’exagère pas. J’ai vu les limites les plus bizarres et les plus dénuées de sens qui lui sont imposées, comme le nombre de sodas qu’elle a le droit de boire”, a-t-elle ajouté avec le fameux #FreeBritney.

Britney Spears a le soutien de tous, ou presque

Dans ce long récit, Iggy Azalea affirme notamment que Jamie Spears lui aurait fait signer un contrat pour l’obliger à garder des informations secrètes. Il l’aurait menacée de ne pas la faire monter sur scène pour les Billboard Music Awards si elle ne le signait pas.

Un comportement que Britney Spears ne pouvait plus supporter, ce pourquoi elle a demandé au tribunal de Los Angeles de lever sa mise sous tutelle mise en place depuis 2008. Une décision qui a fait trembler le monde de la musique. Le 1er juillet 2021, le juge en charge de l’affaire n’a malheureusement pas voulu que Jamie Spears soit dessaisi de sa fonction et remplacé par Bessemer Trust. Mais tout n’est pas encore joué pour Britney, puisqu’une nouvelle audience aura lieu le 14 juillet prochain. Si les témoignages se font de plus en plus nombreux, peut-être que cela pourra jouer en sa faveur…

#FreeBritney pic.twitter.com/UPg7rkq0lW

Source: Lire L’Article Complet