Boris Johnson se paie Emmanuel Macron

Quand les abus de la veille rattrapent Boris Johnson, l’ancien maire de Londres accuse l’âge du vin. C’est ce que rapporte la presse britannique ce lundi 14 juin : le premier Ministre aurait accusé un vin français apporté par Emmanuel Macron, de ne pas lui avoir été bénéfique, après des tensions entre les deux dirigeants tout au long du sommet du G7.

Quand Boris Johnson tire à boulets rouges, c’est qu’il a abusé… du vin rouge. Le premier Ministre britannique aurait admis ce dimanche 13 juin avoir un peu trop bu lors d’un dîner organisé pour les leaders du G7 à Carbis Bay la veille au soir, et a mis sa veisalgie sur le compte du vin.. apporté par Emmanuel Macron. D’après le Daily Mail, Boris Johnson aurait débuté une des dernières rencontres du G7 ce dimanche en confiant être un peu “somnolent“, au lendemain de leur barbecue sur la plage. Emmanuel Macron aurait apporté une bouteille de vin français, destiné originalement à son homologue américain. Joe Biden s’est retiré tôt, et n’a donc pas pu goûter le vin, jugé trop fort par certains, dont Boris Johnson. L’ancien maire de Londres n’a pas laissé passer l’occasion de se moquer du président français, en avançant que le vin “datait de l’époque où la France a remporté sa dernière bataille navale“. Une façon peu diplomatique de rappeler la rivalité historique entre Albion et la France, qui se sont affrontées de nombreuses fois au cours de l’histoire, comme lors de la célèbre bataille de Trafalgar, en 1805, comme l’a rapporté The Sun.

La raillerie intervient dans un contexte de tensions entre Boris Johnson et le président français, sur la question de l’Irlande du Nord. Plus précisément, ce sont des règles pour l’import-export de charcuterie de l’Angleterre vers l’Irlande du Nord, qui pourrait être suspendue à la fin du mois selon les accords du Brexit, qui ont mis le feu aux poudres.

Mauvais vin ou saucisse de Toulouse ?

Au cours des discussions, le président français aurait eu un commentaire sous-entendant que l’Irlande du Nord ne faisait pas vraiment partie du Royaume-Uni. Boris Johnson avait préalablement demandé : “Est-ce que vous accepteriez que la justice française vous empêche d’importer des saucisses de Toulouse à Paris?” La comparaison ne peut pas tenir selon Emmanuel Macron, Paris et Toulouse étant dans le même pays.

C’est ce commentaire qui a provoqué l’agacement de l’ancien journaliste devenu premier Ministre, qui a asséné que “l’Irlande du Nord et l’Angleterre font partie du même pays, de la même façon.” Devant l’assemblée des leaders du G7, Boris Johnson a répété son agacement de devoir leur rappeler que le Royaume-Uni était “indivisible“. Un agacement qui n’a visiblement pas atteint Emmanuel Macron, qui au cours d’une conférence de presse tenue le dimanche 13 juin dans la soirée, a accusé Johnson de lancer des “polémiques“, exigeant de lui qu’il “reste calme“. Mais pas un mot sur son commentaire œnologique.

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet