Affaire Sarah Halimi : Carla Bruni, Patrick Bruel, Arthur… les stars ont manifesté pour réclamer justice

Dimanche 25 avril 2021, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées à Paris pour demander que justice soit faite dans l’affaire Sarah Halimi. De nombreuses personnalités étaient également présentes, à l’image de Patrick Bruel, Carla Bruni, Arthur ou encore Gad Elmaleh.

Arthur

Carla Bruni-Sarkozy

Ils sont venus pour réclamer justice. Dimanche 25 avril 2021, plus de vingt mille personnes, selon les chiffres du Ministère de l’Intérieur, se sont retrouvées, à Paris, à la place du Trocadéro. Un rassemblement qui a pour but de dénoncer un insupportable déni de justice”, comme de nombreuses pancartes le signalent et de réclamer un procès pour le meurtre de Sarah Halimi. En 2017, une grand-mère de 65 ans, de confession juive avait été rouée de coups par son voisin, Kobili Traoré avant d’être défenestrée. La cour d’appel de Paris avait conclu, en 2019, à l’irresponsabilité pénale de l’homme de 27 ans. En effet ce dernier, sous l’emprise de la drogue d’après les analyses toxicologiques, avait expliqué avoir “été possédé” et nie tout acte antisémite. Le 14 avril dernier, la Cour de Cassation confirme la décision de la Cour d’appel, n’annulant pas son hospitalisation psychiatrique. Afin de contester l’absence de procès, l’appel de collectifs citoyens et de représentants de la communauté juive a été entendu un peu partout dans le monde. “L’espoir a commencé à revenir. Dans le monde on dit justice en anglais, en hollandais, en italien, en hébreu”, a crié le frère de Sarah Halimi, William Attal lors de cette manifestation.

Patrick Bruel, Arthur, Gad Elmaleh et Carla Bruni ont participé à la manifestation

Il n’y avait pas que des anonymes parmi les milliers de citoyens présents ce dimanche. De nombreuses célébrités se sont déplacées afin d’appuyer cette volonté de justice. “Ce qui est arrivé à Sarah Halimi, ça peut arriver à un catholique, un protestant, une personne athée ou musulmane. Il faut changer cette loi qui choque, qui nous a blessés”, a expliqué le producteur Arthur lors de son intervention, retransmise en story de son compte Instagram. Patrick Bruel, de son côté, a fait un discours vibrant : “Où en sommes-nous ? Un jour un journaliste m’a tendu un micro et m’a demandé si je me sentais menacé en tant que juif, je lui ai répondu que je me sentais menacé en tant qu’enfant de la République et qu’il devrait l’être tout autant que moi. Je ne connais pas un individu, quelle que ce soit sa religion qui, si sa mère était rouée de coups et défenestrée n’exigerait pas que le criminel soit puni par la loi”. D’autres people étaient également de la partie, à l’image de Carla Bruni présente en son nom et en celui de son mari ou encore, l’humoriste Gad Elmaleh.


Source: Lire L’Article Complet