Affaire Duhamel : Camille Kouchner n’oublie pas son frère et sa soeur adoptés…

Derrière l’affaire Olivier Duhamel, les enfants adoptifs du politologue, peu mis en avant depuis la parution de La Familia Grande. Camille Kouchner les a évoqués dans une interview accordée à Madame Figaro.

A propos de

  1. Olivier Duhamel

  2. Camille Kouchner

Pour Camille Kouchner et son frère jumeau “Victor”, la loi du silence n’est plus d’actualité. Mais pour la juriste, il a été important de prendre la plume plutôt que la parole pour dénoncer Olivier Duhamel. “J’avais besoin de la puissance de la représentation”, a-t-elle récemment expliqué auprès du magazine Madame Figaro. Car briser le tabou de l’inceste pouvait aussi avoir d’importantes conséquences sur son frère et sa sœur adoptés, Simon et Aurore. “Dans la vraie vie, c’est mon beau-père, c’est le père de mes frère et sœur et je l’ai vraiment aimé, admet l’avocate de 45 ans,c’est très dur ce qu’il se passe dans le réel pour moi, j’aurais voulu rester dans le livre.” Si leur père adoptif est au cœur d’un tourbillon médiatique bien avant la parution de La Familia Grande, Aurore et Simon ont été peu mis en avant, bien que Camille Kouchner les évoque dans son ouvrage.

À Sanary, on vote aussi pour l’adoption. Cette fois-ci, c’est mon beau-père qui veut un enfant. Ma mère a quarante-cinq ans”, se rappelait la fille de Bernard Kouchner. Olivier Duhamel et Évelyne Pisier se sont alors envolés pour le Chili dans l’espoir d’agrandir leur famille. Seul hic : ils ont pour obligation de se marier pour pouvoir adopter. Un mariage éclair a donc été organisé mais, contre toutes leurs espérances, l’administration est à la traîne. L’ex-président de la Fondation nationale des sciences politiques prend alors les choses en main. “Il appelle Chirac à la rescousse”, a relaté Camille Kouchner. Efficacité de la droite : l’agrément de la DDASS est donné. Résultat, les époux ont accueilli deux enfants chiliens, Aurore en 1987 et Simon, deux ans plus tard.

Bravo à Camille Kouchner.
Ce qui est encore plus insupportable c’est que @o_duhamel a pu adopter 2 enfants chiliens sans être inquiété.. Ont-ils été violentés?..

La Toile s’interroge

Des décennies avant que Camille Kouchner ne jette la lumière des projecteurs sur les abus sexuels subis par “Victor”, Évelyne Pisier s’est confiée sur cette expérience de l’adoption dans son propre bouquin paru en 2004, Une question d’âge. Livre fortement médiatisé sans que le mot “inceste” n’y soit associé, puisqu’un passage accablant de l’ouvrage est passé inaperçu. Les noms d’Aurore et Simon y sont effacés et changés, les enfants sont fusionnés en une seule fille à qui l’auteure a adressé son texte. L’unique mention des enfants adoptés avant la polémique autour d’Olivier Duhamel.

Dans l’ombre, Aurore et Simon ont pourtant reçu le soutien de nombreux internautes dès la divulgation des premiers extraits de La Familia Grande dans les colonnes du Monde. “Que sont-ils devenus ?”, “souhaitons qu’ils n’aient pas connu le même traitement que Victor“, “ce qui est encore plus insupportable, c’est qu’Olivier Duhamel a pu adopter deux enfants chiliens sans être inquiété... ont-ils été violentés ?”, peut-on ainsi lire sur Twitter. Des interrogations qui continuent d’agiter la Toile.

Crédits photos : SIPA

Source: Lire L’Article Complet